Prochain Match :
20/09/2017 - 18h30
SVV Scheveningen - Ajax
Coupe KNVB
| Calendrier |
Dernier match :
17/09/2017 - 14h30
ADO Den Haag - Ajax
1 - 1
Eredivisie
Match Suivant   Match Précédent
4 - 1
sc Heerenveen   Ajax

Lieu : Abe Lenstra Stadion, Heerenveen
Date : 25/02/2004 - 20h00
Statut : Terminé
Spectateurs : 15 300
Compétition : Eredivisie
Saison : 2017/2018
Arbitre : Pieter Vink
Buteurs :
44' 1-0 Väyrynen
59' 2-0 Knopper
73' 3-0 Väyrynen
83' 4-0 Håkansson
87' 4-1 Hansson (csc)

sc Heerenveen
Waterman
Bakkati (61' Haarala)
Seip
Edman
Berg Hestad
Väyrynen (86' de Lange)
Knopper
Radomski
Hansson
Håkansson (89' Hooiveld)
Selakovic
Entraîneur :
Foppe de Haan
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
27' Selakovic
71' De Jong

Ajax
Stekelenburg
Trabelsi
Heitinga
Escudé
Maxwell (63' Sonck)
De Jong
Sneijder (78' Odobai)
Galasèk
Sikora (69' Mitea)
De Ridder
Anastasiou
Entraîneur :
Ronald Koeman

Résumé :

Ces dernières semaines, avec la victoire contre le PSV et les six points d’avance, on aurait presque oublié le faible niveau de jeu de l’Ajax. En fait, les 45 minutes de la seconde mi-temps contre les PSV étaient les seules des 270 minutes des trois derniers matchs qui furent digne d’un champion. Et contre Heerenveen, qui venait juste de battre le PSV 3-2, l’atterrissage a été aussi soudain que brutal. Ce match, qui devait initialement se jouer le 28 janvier mais qui a été reporté à cause de la neige, rappelle la défaite embarrassante de cette saison à Breda contre NAC (4-2), et plus encore, à celle du 24 octobre 2001, où Heerenveen avait atomisé l’Ajax 5-1. Des joueurs alignés aujourd’hui, seuls Galasek et Trabelsi ont pris part au naufrage de 2001. Mais les similitudes sont assez nombreuses, comme par exemple une première mi-temps qui ne laisse pas du tout présager de la tempête à suivre (en 2001, l’Ajax avait mené jusqu’à ce que le club encaisse un but en toute fin de première mi-temps).

Et l’Ajax a effectivement bien commencé cette rencontre. Avec Trabelsi titularisé pour la première fois depuis la CAN et van der Vaart absent pour blessure, l’Ajax a dominé la première mi-temps. L’équipe jouait beaucoup mieux que contre Volendam ou Twente, et semblait solide en défense. Heerenveen jouait bien aussi, mais n’a pas réussi à se créer de réelles occasions durant les 40 premières minutes de jeu.

Si une équipe avait dû prendre l’avantage, cela aurait été l’Ajax. Mais le but de Yannis Anastasiou à la 7eme minute a été refusé puisque ce dernier avait poussé un défenseur avant de reprendre le centre de Trabelsi. Sept minutes plus tard, pourtant démarqué, le grec n’a pas réussi à battre le gardien Waterman, formé à l’Ajax et qui disputait son premier match de championnat en remplaçant le gardien titulaire, Hans Vonk. Waterman sauva encore une fois son équipe face à Anastasiou à la 21eme minute.

Comme en 2001, le premier but d’Heerenveen est un peu venu de nulle part lors de la derniere minute de la première mi-temps. Johnny Heitinga n’était pas très attentif, et Jesper Hakansson s’empara de la balle pour frapper au but. Stekelenburg repoussa la frappe mais Mika Väyrynen récupéra le ballon et ne laissa cette fois-ci aucune chance à Stekelenburg, en s’aidant même de l’intérieur du poteau : 1-0, mi-temps.

Et toujours comme en 2001, ce qui s’est passé en seconde mi-temps est un mystère. L’Ajax a pris momentanément la direction des opérations, mais cela ne dura guère que cinq minutes. A suivi ensuite 40 minutes de football, où rien, mais alors rien du tout, n’allait bien pour les amstellodamois : pas de passes précises, aucune combinaison ne fonctionnait, aucun duel, que ce soit sur terre ou dans les airs, ne fut gagné, aucun joueur d’Heerenveen ne pouvait être stoppé. C’était peut-être la neige, qui commença à tomber en fin de première mi-temps et qui avait rendu le terrain gelé, rappelant ainsi une autre soirée tragique contre le FC Bruges. Mais là aussi, tandis que l’adversaire n’avait aucun mal à jouer sur une telle surface, l’Ajax était incapable de faire quoi que ce soit.

Le deuxième but d’Heerenveen est venu du pied droit de Richard Knopper, ajacide en prêt. Pour une raison mystérieuse, Stekelenburg décida de dégager un corner d’Edman, plutôt que de capter le ballon. Knopper a donc repris la ballon de volley, et le ballon termina sa course dans les filets en tapant au passage la tête d’Escudé.

Knopper a fait un bon match, mais les meilleurs joueurs locaux furent Hakansson et Vävrynen, deux des nombreux nordiques d’Heerenveen. Ils ont chacun inscris un but de bel façon, à la 74’ pour ce dernier et 84’ pour Hakansson. Le déluge s’arrêta à 4-0, mais cela aurait pu être 8-0 si Selakovic (face-à-face avec Stekelenburg), Hestad et Knopper avaient convertis leurs énormes occasions. Durant toute la seconde mi-temps, Heerenveen traversait le milieu de terrain et la défense ajacide comme si c’était du beurre.

L’Ajax s’est tout de même créé une occasion, amené par Anastasiou et conclue par Sonck dans les tribunes, le ballon passant au dessus de la barre transversale. L’inefficacité de l’attaque ajacide est soulignée par la façon dont le club a obtenu son but de consolation. L’Ajax n’a même pas réussi à trouver les filets par ses propres moyens, et c’est donc Hansson qui a marqué un but contre son camp, dans l’indifférence la plus totale.

Toute le monde à l’Ajax a raté la seconde mi-temps, même Ronald Koeman. Ce dernier a admis que c’était une erreur que de remplacer Maxwell par Sonck et jouer en un contre un en défense. Les défenseurs n’ont pas su gérer cela et ont donc passé une très mauvaise soirée. « Ce fut une leçon pour moi » a déclaré Koeman, qui vient ainsi de connaître sa plus grosse défaite à l’Ajax.

Espérons tout de même une autre similitude avec le match de 2001 : cette saison là, l’Ajax avait remporté le championnat. Et malgré cette défaite, les chances de l’Ajax sont encore élevées, l’écart avec le PSV étant de six points, un écart considéré comme « décisif » par la presse néerlandaise après le match contre le PSV. L’Ajax a donc « seulement » raté une occasion d’avoir neuf points d’avance, mais a raté de manière catastrophique.

La suite ne s’annonce toutefois pas facile. Le manque total de forme de l’équipe et le fait que l’Ajax n’ait pratiquement jamais été impressionnant cette saison pourrait bien rendre la tâche plus compliquée. Les deux matchs à venir à l’extérieur, Utrecht et RKC, ne sont pas des plus faciles, et il restera encore après AZ et Feyenoord. Espérons que cette humiliante défaite motivera les joueurs pour retrouver un niveau de jeu normal… Cédric, Mido (Source : Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017