Prochain Match :
20/12/2017 - 20h45
FC Twente - Ajax
Coupe KNVB
| Calendrier |
Dernier match :
17/12/2017 - 14h30
AZ - Ajax
1 - 2
| Résumé |
Match Suivant   Match Précédent
4 - 1
Ajax   sc Heerenveen

Lieu : Amsterdam ArenA
Date : 26/08/2007 - 14h30
Statut : Terminé
Spectateurs : 48 988
Compétition : Eredivisie
Saison : 2017/2018
Arbitre : Dick Jol
Buteurs :
27' 0-1 Sulejmani
44' 1-1 Suarez
45' 2-1 Vermaelen
52' 3-1 Schilder
57' 4-1 Suarez

Ajax
Stekelenburg
Colin
Stam (C.)
Vermaelen
Emanuelson
Delorge
Heitinga
Maduro (46' Schilder)
Kennedy (68' Urzaiz)
Huntelaar
Suarez (58' Rommedahl)
Entraîneur :
Henk ten Cate
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
21' Zuiverloon
33' Heitinga
81' Vermaelen

sc Heerenveen
Vandenbussche
Zuiverloon
Bak Nielsen
Breuer
Dingsdag
Bradley
Poulsen (46' Beerens)
García-García (56' Roorda)
Sulejmani (68' Sibon)
Pranjic
Johansen
Entraîneur :
Gertjan Verbeek

Résumé :

Après l’énorme carton lors de la première journée d’Eredivisie contre De Graafschap, l’Ajax a confirmé sa bonne forme aujourd’hui face à un adversaire beaucoup plus sérieux : le sc Heerenveen a été défait 4 buts à 1. C’est la première victoire à domicile de l’Ajax sur le club frison depuis novembre 2003 en championnat (l’Ajax avait gagné 4-0 en mai dernier, mais c’était lors des play-offs). Cette grosse victoire permet à l’Ajax de rester en tête du classement grâce à sa différence de buts (+10). Feyenoord et le PSV, qui ont tous deux gagné 5-0, respectivement contre NAC Breda et NEC, ont le même nombre de points (6), tout comme le Vitesse, surprenant vainqueur d’AZ 1-0. L’Ajax peut donc se déplacer en République Tchèque en étant confiant. « Seules les blessures m’inquiètent, » a déclaré Henk ten Cate après le match.

L’entraîneur ajacide a fait deux changements par rapport à l’équipe qui a débuté dimanche dernier. Gabri, blessé, a permis à Laurent Delorge d’être titularisé pour la première fois avec l’Ajax. Robbert Schilder a quant à lui cédé sa place à Hedwiges Maduro, si bien qu’Urby Emanuelson a retrouvé le poste d’arrière gauche. De son côté, le sc Heerenveen était privé de son redoutable buteur Afonso Alves, blessé, peut-être diplomatiquement. Mais surtout, Lasse Nilsson n’était plus là. Transféré à Saint-Etienne cet été, c’était lui le vrai poison pour l’Ajax alors qu’Alves, malgré ses 34 buts en 31 matchs la saison dernière, n’a jamais contre les amstellodamois en quatre matchs.

Avant que la partie ne commence, l’ArenA a pu dire adieu/au revoir à Wesley Sneijder, transféré il y a deux semaines au Real de Madrid : petit discours du président John Jaakke, quelques cadeaux symboliques puis quelques mots de remerciement de la part de Sneijder, qui a ensuite fait un tour d’honneur avec son fils habillé du maillot de l’Ajax sur le bras. Le tout devant des banderoles telles que « Wesley, tu restes l’un des nôtres » accompagnées de chants et d’applaudissements nourris.

Le match a ensuite débuté, sous les yeux de la nouvelle recrue Albert Luque, présent dans les tribunes. Et cela a très mal commencé pour Heerenveen : sur le premier dégagement de Vandenbussche, le ballon est aussitôt renvoyé par l’Ajax par-dessus la défense frisonne. Le gardien de Heerenveen est alors obligé de sortir de sa surface pour dégager le ballon avant que Suarez ne s’en saisisse. Mais Maduro est là et lob instantanément le gardien, mais il voit sa frappe repoussée par le poteau. L’Ajax a ensuite continué de se créer des occasions, notamment grâce à ses nouveaux ailiers Suarez et Kennedy, qui ont déjà fait oublier leurs prédécesseurs.

Mais contre toute attente, c’est Heerenveen qui a ouvert le score, sur un but sorti de nulle part pas franchement mérité : long dégagement de Vandenbussche, Stam rate sa tête et se fait battre par Miralem Sulesjmani. Sa frappe croisée bat ensuite Maarten Stekelenburg, un peu incrédule sur le coup : 0-1, 27e.

Ce but a quelque peu sonné l’Ajax pendant une dizaine de minutes. C’est durant cette phase que l’entraîneur adverse, qui réclamait un penalty suite à un contact dans la surface, fut renvoyé dans les tribunes pour avoir trop protesté auprès de l’arbitrage. Pendant ce temps, le jeu des rouges et blanc fut moins convaincant, mais les amstellodamois se reprirent exactement au bon moment, juste avant la mi-temps. Tout d’abord, sur un corner de Kennedy côté droit, Suarez récupère le ballon au deuxième poteau et expédie la balle au fond des filets d’une frappe du droit légèrement déviée : 1-1, 44e. Une minute plus tard, un coup franc de Kennedy côté gauche trouve Vermaelen au second poteau : la puissante tête du Belge ne laisse aucune chance à Vandenbussche : 2-1, 45e. En un rien de temps, l’Ajax a inversé la situation pour arriver à la pause en situation confortable. Et ça n’avait rien d’illogique.

Durant la mi-temps, Henk ten Cate a procédé à un changement : contre De Graafschap, Schilder avait laissé sa place à Maduro. Cette fois ce fut l’inverse, en raison d’une légère blessure. Et comme dimanche dernier, ce changement fut vite fructueux : à la 52e minute, la frappe au ras du sol de Schilder, à 18 mètres, se loge au pied du montant droit du but adverse : 3-1. C’était le premier but de Schilder pour l’Ajax. « C’est super pour moi, encore mieux pour l’équipe. Mon but est arrivé au bon moment. Après cela, le match était plié, » a déclaré le joueur de 21 ans qui a passé la saison dernière en prêt à Heracles Almelo.

Le plus beau but du match était encore à venir pourtant : cinq minutes plus tard, un corner côté droit de Kennedy trouve Luis Suarez au coin gauche de la surface. L’Uruguayen contrôle de la poitrine et décoche instantanément une frappe en cloche qui se loge près du montant opposé : superbe ! 4-1 à la 57e minute : l’Ajax avait encore le temps de soigner sa différence de but. Mais les lanciers ont délibérément baissé le pied en vue du match de mercredi. L’Ajax s’est encore créé quelques occasions, à l’instar d’un coup-franc indirect dans la surface, mais les amstellodamois étaient plus prudents.

C’est aussi par prudence que Ten Cate a remplacé deux des meilleurs joueurs du jour, Suarez et Kennedy. L’Uruguayen est d’ailleurs sorti juste après son deuxième but sous les acclamations et chants des supporteurs, qui l’ont déjà parfaitement adopté. « C’était superbe mais la victoire était le plus important. C’est ce qui comptait aujourd’hui et c’est ce qui comptera mercredi. » Kennedy, trois fois passeur décisif, a laissé sa place à Ismael Urzaiz un peu plus tard. Cela a ainsi permis au vétéran espagnol de faire ses débuts en championnat.

« Douze buts en deux matchs, ce n’est pas trop mal, » a commenté Ten Cate après le match. Cet euphémisme cache en fait un record puisqu’aucune équipe n’avait marqué autant lors des deux premières journées d’Eredivisie. Le précédent record était de 11 buts et il était codétenu par l’Ajax, AZ et Feyenoord. « Nous avons démarré fort en championnat et en prévision de mercredi, nous avons gagné en confiance, » a-t-il poursuivi. « Nous aurons nos chances à Prague et je suis confiant que nous finirons le travail. Je suis en revanche inquiet à propos des blessures. Maduro est maintenant incertain pour mercredi et le rétablissement de Gabri est plus long que prévu. »

Aujourd’hui, l’Ajax a en tout cas été convaincant et a eu le contrôle du match quasiment tout le temps. Il faudra en faire de même contre le Slavia Prague, et cette fois, contrairement au match aller, il faudra convertir les occasions... Cédric

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017