Prochain Match :
01/10/2017 - 14h30
sc Heerenveen - Ajax
Eredivisie
| Calendrier |
Dernier match :
24/09/2017 - 14h30
Ajax - Vitesse
1 - 2
Eredivisie
Match Suivant   Match Précédent
1 - 0
Ajax   PSV

Lieu : Amsterdam ArenA
Date : 11/08/2007 - 20h00
Statut : Terminé
Spectateurs : 47 500
Compétition : Trophée Johan Cruijff
Saison : 2017/2018
Arbitre : Ruud Bossen
Buteurs :
42' 1-0 Gabri

Ajax
Stekelenburg
Ogararu (25' Van der Wiel)
Stam (C.) (46' Donald)
Vermaelen
Colin
Gabri
Heitinga
Kennedy (81' Maduro)
Emanuelson
Rommedahl
Huntelaar
Entraîneur :
Henk ten Cate
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
77' Donald
82' Aissati
82' Heitinga

PSV
Gomes
Kromkamp (46' Alcides)
Salcido
Addo
Zonneveld
Simons
Aissati
Afellay
Mendez (59' Culina)
Reis (72' Zeefuik)
Bakkal
Entraîneur :
Ronald Koeman

Résumé :

Pour la troisième année consécutive, la nouvelle saison du football néerlandais s’est ouverte par un match entre l’Ajax (vainqueur de la Coupe des Pays-Bas 2007) et le PSV (champion d’Eredivisie 2007) lors du trophée Johan Cruyff. Et pour la troisième année consécutive, c’est l’Ajax qui s’est imposé devant le club d’Eindhoven à l’Amsterdam ArenA, étonnamment presque plein pour l’occasion. Un seul but de Gabri, inscrit peu de temps avant la pause d’un match assez ennuyeux, a fait la différence entre les deux équipes : 1-0. La Supercoupe des Pays-Bas reste donc toujours à Amsterdam.

Ce match entre les deux plus grands clubs du pays ne fut pas franchement excitant pour les spectateurs présents dans le stade ou ceux restés chez eux devant la télé. Il y a eu peu d’occasions, très peu de suspens et aucun joueur des deux équipes n’a épaté la galerie. Ce match est de plus tout le temps resté dans l’ombre de Wesley Sneijder, dont le transfert éventuel au Real de Madrid était l’objet de toutes les discussions avant, pendant, et après le match. Et l’annonce de son transfert le lendemain a vite fait oublier la victoire. Sneijder n’était d’ailleurs pas présent pour ce match : il était suspendu pour accumulation de cartons jaunes lors de la Coupe des Pays-Bas de la saison passée. Il n’était même pas dans les tribunes ou présent pour la remise du trophée : il a préféré rester à la maison pour éviter toutes questions.

L’Ajax a débuté le match avec une formation en 4-4-2, avec Kennedy Bakircioglü dans le rôle de Sneijder, Rommedahl en tant qu’attaquant droit et Huntelaar attaquant gauche. En plus de Sneijder, neuf autres joueurs étaient absents pour blessure, parmi lesquels les recrues Suarez, Urzaiz et Delorge. L’entraîneur du PSV, Ronald Koeman, avait aussi ses problèmes à gérer : quatre de ces attaquants étaient notamment absents (Lazovic, Farfan, Perez et Koné). Deux équipes diminuées, dont une déjà tournée vers la qualification pour la Ligue des Champions : ce match était plus un match amical qu’autre chose.

L’Ajax a bien débuté le match, sans pour autant se créer de véritables occasions. Cela semble une constante de quasiment tous les matchs de l’Ajax en ce début de saison : le club amstellodamois a beaucoup de possession mais ne créé pas grand-chose. La défense ajacide semble assez solide, peut-être pas aussi tournée vers l’offensive qu’avant, mais moins sujettes aux défaillances. Cela a été démontré à la 25e minute, lorsque Gregory van der Wiel remplaça Ogararu (blessé à la cuisse) sans que ce changement et le remaniement de la défense qui en a découlé ne donnent l’impression d’un affaiblissement.

L’Ajax fut la meilleure équipe en première mi-temps, mais les amstellodamois semblaient bien partis pour retourner aux vestiaires sur un score vierge avant que Gabri ne marque ce qui s’avéra le seul but match. Après un bon travail de Rommedahl et Huntelaar alors que la défense du PSV était un peu à l’ouest, le milieu espagnol récupéra le ballon et fusilla Gomes de l’extérieur du droit.

A la mi-temps, le capitaine Jaap Stam a laissé sa place au jeune Mitchell Donald et son brassard à Klaas Jan Huntelaar, en vue du match de mercredi prochain. Ceux qui espéraient une meilleure seconde mi-temps ont été déçus. Elle fut en fait pire que la première, si bien que ce match ne restera pas longtemps dans les mémoires malgré la victoire. Ronald Koeman a même avoué de son côté qu'il n'avait jamais cru son équipe allait égaliser. C'est dire si ce fut animé.

Il y a eu quelques coups d’éclats tout de même : à la 62e, Huntelaar a eu une excellente occasion de doubler la mise après un centre d’Emanuelson dévié sur Rommedahl qui fit une excellente remise au buteur ajacide, démarqué à sept mètres du but. Mais la reprise de Huntelaar fut magnifiquement sortie de la lucarne par Gomes. Le gardien du PSV s’est ensuite fait peur lorsqu’une frappe de Rommedahl a trouvé le poteau gauche à la 75e, mais il s’est encore superbement illustré un peu plus tard en sortant une deuxième fois le ballon de la lucarne droite sur un excellent coup-franc de Huntelaar.

John Heitinga, jamais le dernier quand il s’agit de défendre la cause de l’Ajax, a encore fait preuve de son engagement en recevant un carton jaune à moins de 10 minutes de la fin du match. Lorsqu’un de ses coéquipiers s’est fait tacler à retardement par Aissati, il est ainsi allé rapidement rappeler à l’ordre le joueur du PSV. S’est ensuivi un début d’explication qui s’est terminé par un carton jaune pour chacun des deux joueurs.

Après deux minutes d’arrêts de jeu, l’arbitre mettait fin à ce match moyen. L’Ajax se voyait remettre quelques minutes plus tard son premier trophée de la saison, des mains de Philip Cocu, l’ancien capitaine du PSV qui va rejoindre les Emirats Arabes Unis cette saison. Un bon début de saison sur la forme, mais sur le fond, c’est un peu plus inquiétant. L’attaque est en effet pour le moment inefficace : les seuls buts contre des adversaires professionnels ont été marqués par des milieux. L’arrivée de Luis Suarez, qui devrait jouer mercredi, pourrait changer ça. Ce soir, le meilleur ajacide fut sans aucun doute Gabri. Des deux jeunes qui sont entrés en jeu, c’est Van der Wiel qui a le mieux assuré. Mitchell Donald ne fut pas toujours convaincant en revanche.

Place maintenant à l’un des deux matchs les plus importants de la saison : le match aller du troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions, contre le Slavia Prague. Ce sera officiellement le premier match de l’ère post-Sneijder, ce qui n’est pas forcément rassurant quand on a encore l’échec face à Copenhague la saison dernière... Cédric (Source : Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017