Prochain Match :
20/12/2017 - 20h45
FC Twente - Ajax
Coupe KNVB
| Calendrier |
Dernier match :
17/12/2017 - 14h30
AZ - Ajax
1 - 2
| Résumé |
Match Suivant   Match Précédent
2 - 3
FC Groningen   Ajax

Lieu : Euroborg Stadion, Groningen
Date : 28/01/2007 - 14h30
Statut : Terminé
Spectateurs : 19 800
Compétition : Eredivisie
Saison : 2017/2018
Arbitre : Jan Wegereef
Buteurs :
19' 1-0 Levchenko (P.)
40' 2-0 Suárez
52' 2-1 Stam
82' 2-2 Heitinga
92' 2-3 Leonardo

FC Groningen
Roorda
Silva
Svejdik
Kruiswijk
Van der Linden
Van de Laak (85' Kolder)
Lindgren
Lovre (61' Matthijs)
Levstjenko
Suárez
Nevland (78' Cornelisse)
Entraîneur :
Ron Jans
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
08' Suárez
16' Nevland
19' Maduro
20' Grygera
28' Stam
61' Lovre
68' Emanuelson

Ajax
Stekelenburg
Heitinga
Stam (C.)
Grygera (75' blessure)
Emanuelson
Maduro (46' Ogararu)
Gabri (57' Leonardo)
Sneijder
De Mul
Huntelaar (69' Perez)
Babel
Entraîneur :
Henk ten Cate

Résumé :

Les confrontations entre l’Ajax et le FC Groningen sont toujours deux des matchs les plus spectaculaires et excitants de la saison. Si on met de côté les deux matchs de play-offs de la saison précédente, le match d’aujourd’hui à l’Euroborg est la quatrième rencontre d’affilée entre les deux clubs qui se termine sur un score de 3-2. Ce fut encore une fois un match spectaculaire et distrayant : avec des rebondissements, des buts, du drame, des erreurs et surtout, ce match du 28 janvier 2007 entre l’Ajax et le FC Groningen a eut une formidable apothéose : l’Ajax semblait mort et enterré, mais est finalement reparti à Amsterdam avec les trois points grâce à deux buts inscrits en toute fin de match, dont le but de victoire marqué dans les arrêts de jeu par Leonardo. Le tout en jouant à 10 !

Commençons par le début : première mi-temps catastrophique du point de vue de l’Ajax. Un cauchemar, un désastre total, comme si les amstellodamois pensaient que le match commençait à 15h30 au lieu de 14h30. Ils ont été submergés et surclassés par une équipe locale pugnace et opportuniste. La troupe verte et blanche de l’entraîneur Ron Jans semblait gagner tous les duels aériens, tous les tacles, toutes les courses pour la balle. L’Ajax était constamment sous pression, même si le nombre d’occasions concédées ne fut pas énorme. Le moment le plus dangereux du début de match fut un centre venu de la gauche dont la tentative de l’attaquant Luis Suarez pour le transformer en but de la main fut tellement honteuse qu’il fut récompensé par un carton jaune.

L’Ajax se mettait en danger et fut sanctionné au bout de 20 minutes, lorsque Hedwiges Maduro donna l’opportunité à Goran Lovre de tomber de bon cœur dans la surface : penalty et carton jaune pour Maduro. Le milieu de terrain russe Evgeniy Levchenko exécuta la sanction en prenant à contre-pied Stekelenburg : 1-0, avance méritée pour Groningen.

Pauvre Hedwiges Maduro… Le milieu de terrain avait bien joué mercredi en Coupe KNVB contre Haarlem et fut récompensé par sa première titularisation en Eredivisie depuis le 3 décembre 2006. Mais contre Groningen, il fut plutôt désastreux en première mi-temps, même s’il faut dire que Gabri a peut-être été pire. L’Ajax fut parfois dépassé lors des 20 minutes suivant l’ouverture du score. Grygera et Stam ont reçu un carton jaune, ce qui est problématique dans le cas du capitaine : Stam sera suspendu lors du « Classique » contre Feyenoord.

Cinq minutes avant la fin de la première mi-temps, Groningen doubla la mise grâce a un but qui résume tout : le coup-franc de Bruno Silva atterrit dans la surface ajacide, où trois joueurs de Groningen ont plus ou moins gagné leur duel face à leur vis-à-vis de l’Ajax, tout simplement en retard. Au final Suarez, l’attaquant uruguayen se retrouva tout seul pour marquer sans trop de difficultés. Parmi les ajacides impliqués sur ce but (ou peut-être pas assez impliqués justement…), il y avait encore Hedwiges Maduro. Il ne fut donc pas surprenant qu’il soit remplacé à la mi-temps par le roumain George Ogararu.

La seconde mi-temps commença par un moment décisif : à la 48e minute, la défense de l’Ajax était encore à la rue lorsqu’un défenseur local balança la balle en avant, si bien que la voie du but fut dégagée pour Luis Suarez. Mais l’Uruguayen se la joua perso en ignorant Erik Nevland et trouva Stekelenburg sur sa frappe puis George Ogararu sur la reprise. Un troisième but pour Groningen aurait certainement mis l’Ajax définitivement K.O. . Mais l’échec de Suarez fut en fait le tournant du match et le début de la résurrection de l’Ajax.

Seulement cinq minutes plus tard, le but le moins célébré mais le plus beau du match était dans les filets de Bas Roorda, le gardien de l’équipe de Groningue : une très belle frappe en demi-volley dans la lucarne via le dessous de la barre transversale. Une œuvre instinctive de Jaap Stam, qui, l’espace d’une seconde, s’est prit pour un véritable « renard des surfaces ». C’était néanmoins un but sorti de nulle part sur ce qui n’était pas à l’origine une véritable occasion. Mais l’Ajax s’en moquait bien. Ils étaient ainsi revenus dans le match et savaient qu’ils avaient plus de réserve que les locaux, qui s’étaient énormément dépensés en première mi-temps. Henk ten Cate remplaça le joueur le plus faible de la journée, Gabri (qui au passage a raté un face à face avec Roorda), par Leonardo, puis un petit peu plus tard Perez a remplacé un Klaas-Jan Huntelaar encore plutôt décevant et qui pourrait bien commencer à s’inquiéter pour sa place de titulaire.

Surtout qu’immédiatement après ces changements, l’Ajax commença à s’améliorer. L’Ajax prit alors le match en main, pour ne plus le lâcher. La pression augmenta, tout ce que Leonardo faisait était menaçant et il y avait maintenant beaucoup d’occasions, des grosses occasions, de chaque côté. Roorda dut s’employer sur une frappe de Sneijder après une excellente attaque ajacide. Stekelenburg sauva un face à face avec Suarez. Une superbe frappe de Levchenko trouva la barre transversale avant de rebondir sur Stekelenburg puis de sortir heureusement en corner. Une tête de Johnny Heitinga fut repoussée sur la ligne tandis qu’à dix minutes de la fin, une frappe de 18 mètres d’Emanuelson sembla battre Roorda mais pas le poteau…

Mais Groningen tenait bon et les espoirs de l’Ajax semblaient s’être définitivement évanouis lorsque Zdenek Grygera quitta le terrain, souffrant des ischio-jambiers, à un quart d’heure de la fin du match (ceci pourrait l’éloigner des terrains pour plusieurs semaines). L’Ajax devait donc continuer le match à 10, puisque Ten Cate avait déjà fait trois changements. 2-1, à 11 contre 10 à 10 minutes du coup de sifflet final : la partie semblait définitivement perdue. Jusqu’à ce qu’un centre de Tom De Mul dévié par un joueur de Groningen puis Stam trouve finalement Heitinga démarqué au second poteau à la limite du hors-jeu : égalisation ! (82’).

L’impensable se produisit dans les arrêts de jeu, après un sauvetage de Stekelenburg sur un coup franc dangereux de Cornelisse et une parade peu orthodoxe de Roorda sur une frappe de Sneijder. Une des dernières attaques pour l’Ajax, une bonne course d’un Wesley Sneijder déterminé, une frappe de Perez sur le poteau…. Mais Leonardo est là pour reprendre la balle et marquer dans le but vide : 2-3, c’est la folie dans la section des supporters d’Amsterdam. Première victoire de l’Ajax à l’Euroborg, et malgré 180 minutes de très bon football, les deux matchs de Groningen face à l’Ajax ne leur ont rapporté aucun point.

Est-ce que l’Ajax méritait cette victoire ? oui et non. Groningen était de loin supérieur à l’Ajax lors des 45 premières minutes et s’est créé de meilleures occasions en seconde mi-temps que l’Ajax en première. Une victoire n’aurait pas été imméritée. Mais d’un autre côté, une équipe qui mène 2-0 à la mi-temps à domicile mais qui concède deux buts dans les dix dernières minutes du match en étant en supériorité numérique peut difficilement se plaindre de malchance. L’Ajax a perdu d’une façon relativement similaire à Arnhem en décembre contre le Vitesse, mais c’était un match à l’extérieur contre 11 joueurs. Et ce n’était pas de la malchance, mais de la stupidité flagrante de la part de l’Ajax, tandis que le Vitesse a eu le mérite de se battre jusqu’à la fin. C’est comme dans ce match en fait, l’Ajax a eu le mérite d’inverser la tendance avec la manière. Et au final, l’Ajax a eu plus de possession de balle et plus frappes cadrées que Groningen. Le facteur chance a peut-être joué aussi, mais cette victoire dans la « Cathédrale Verte » n’est pas imméritée.

L’entraîneur local, Ron Jans, fut comme à son habitude réaliste : « Ce fut un superbe spectacle. Lorsqu’on parle de divertissement ce match mérite un 10 sur 10. Malheureusement, le résultat pour Groningen est zéro. Plus tôt dans la saison, à l’ArenA, je pensais que c’était l’équipe la plus chanceuse qui avait gagné (3-2 pour l’Ajax, NDLR). Ici, nous aurions dû sécuriser la victoire nous-mêmes en marquant le 3-0 juste après la pause. »

Ce fut donc une superbe journée pour l’Ajax (mis à part la blessure de Grygera), surtout que le PSV a subit sa deuxième défaite de la saison : 2-0 à Roda JC. L’Ajax s’est donc rapproché. L’avance reste encore grande, huit points, mais avec l’Ajax – Feyenoord et surtout le PSV – AZ du week-end prochain, plus le PSV-Ajax qui reste encore à jouer, les plus optimistes peuvent encore espérer que tout ne soit pas fini pour le titre... Cédric (Source : Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017