Prochain Match :
01/10/2017 - 14h30
sc Heerenveen - Ajax
Eredivisie
| Calendrier |
Dernier match :
24/09/2017 - 14h30
Ajax - Vitesse
1 - 2
Eredivisie
Match Suivant   Match Précédent
1 - 2
PSV   Ajax

Lieu : Amsterdam ArenA
Date : 05/08/2005 - 20h30
Statut : Terminé
Spectateurs : 32 000
Compétition : Trophée Johan Cruijff
Saison : 2017/2018
Arbitre : Jan Wegereef
Buteurs :
51' 1-0 Bouma
72' 1-1 Boukhari
78' 1-2 Babel

PSV
Gomes
Ooijer
Alex
Bouma
Lee
Lucius
Cocu
Simons
Afellay
Vennegoor of Hesselink (46' Robert)
Farfán
Entraîneur :
Guus Hiddink
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
19' Pienaar
25' Afellay
71' Boukhari
76' Babel
80' Simons

Ajax
Vonk
Heitinga
Grygera
Escudé (C.)
Emanuelson
De Jong (82' Rosales)
Maduro
Boukhari
Pienaar (89' Galasek)
Charisteas
Babel
Entraîneur :
Danny Blind

Résumé :

Le PSV fut tellement supérieur aux Pays-Bas la saison dernière qu’ils ont remporté à la fois l’Eredivisie et l’Amstel Cup. Le match de Supercoupe l’opposait donc par défaut à son dauphin en championnat, l’Ajax, qui a remis en question la supériorité du PSV. En s’imposant 3-1 de façon méritée face au champion national, l’Ajax a montré qu’il espérait bien reprendre sa couronne perdue la saison dernière, et s’est du même coup offert le Trophée Johan Cruijff. Mais surtout, l’équipe s’est donnée une grosse dose de confiance, juste avant un déplacement capital au Danemark mercredi prochain pour la qualification en Ligue des Champions.

Le Trophée Johan Cruijff, nom donné à la Supercoupe néerlandaise, n’est pas considéré comme étant très important aux Pays-Bas. C’est pour ça que Danny Blind a préféré laisser quelques joueurs au repos, surtout que l’équipe compte déjà plusieurs blessés alors que la saison n’a même pas encore commencé officiellement. Ainsi, Hatem Trabelsi, Maarten Stekelenburg et Nicolae Mitea étaient absents pour blessure, tandis que Wesley Sneijder, Olaf Lindenbergh et Markus Rosenberg étaient au repos par mesure de précaution. Pour Blind, c’était clair : le match de mercredi est bien plus important que la Supercoupe.

Cependant, le Trophée Johan Cruijff est une récompense officielle de la KNVB, et un Ajax – PSV est toujours un Ajax – PSV : une confrontation entre deux grands rivaux, que chaque club veut absolument gagner. Et pour l’Ajax, c’était l’occasion d’oublier le mauvais Tournoi d’Amsterdam, de se venger de la défaite historique, par 4-0, infligée par le PSV plus tôt dans l’année, mais aussi de se donner un peu de confiance avant d’aller aborder Brondby.

Les supporters ajacides n’avaient poutant aucune raison d’être satisfaits en début de match. Le PSV, qui a perdu ses milieux Van Bommel et Vogel cet été et cherche toujours un nouvel équilibre, était clairement l’équipe dominante pendant les 20 premières minutes. Le PSV avait l’air plus solide, plus soudé, et physiquement plus costaud que l’Ajax. L’équipe d’Eindhoven s’est d’ailleurs procurée deux énormes occasions contre une défense ajacide qui avait à l’air bien fébrile. Un nouveau désastre se profilait déjà à l’horizon….

Mais il n’eut pas lieu. L’Ajax, officiellement l’équipe visiteur et qui avait donc son maillot extérieur, pris le contrôle du match au bout de 25 minutes. Les ajacides commencèrent à mieux jouer et se procurèrent à leur tour deux énormes occasions : Maduro en face en face à battu Gomes, mais Simmons sauva le PSV sur sa ligne, tandis que quelques minutes plus tard, une bonne attaque de l’Ajax s’est terminée par une belle frappe de Boukhari, déviée par Gomes au dessus de la barre. Il faut d’ailleurs noter que Nourdin Boukhari fut auteur d’un excellent match en tant que milieu gauche.

L’Ajax avait bon allure durant les dernières minutes d’une première mi-temps finalement un peu terne. Néanmoins, les ajacides ont concédé un but de manière plutôt malchanceuse juste après la pause. Maduro a complètement raté son dégagement sur un corner de Farfan, permettant ainsi à Bouma d’ouvrir le score à bout portant. L’Ajax semblait bien partit pour une nouvelle défaite à domicile contre le PSV….

Cependant, les 40 dernières minutes furent une plaisante surprise pour les supporters de l’Ajax. Les joueurs n’ont pas baissé la tête, ont augmenté leur pression, et sont partis à la conquête de l’égalisation, en ayant l’air de plus en plus convaincant. Julien Escudé et Zdenek Grygera maîtrisait désormais parfaitement les attaquants adverses, Urby Emanuelson joua de mieux en mieux contre Farfan, et Nourdin Boukhari devint peu à peu le surprenant « homme du match ».

Le Marocain de Rotterdam a été informé il y a peu par Danny Blind qu’il était trop lent pour être ailier gauche, et qu’il devait donc se concentrer sur la place de milieu gauche à la place. C’est ce qu’il a fait contre le PSV, de très belle manière. Après un splendide une deux avec De Jong, il eut une superbe occasion d’égaliser à la 57eme minute, sa frappe passe juste à côté. Maduro eut une occasion similaire deux minutes plus tard. Quinze minutes plus tard, deux coup francs de Boukhari allait marquer le début de la résurrection de l’Ajax. Sur le premier, à la 70eme minute, la tête de De Jong fut refusée pour hors-jeu. Deux minutes plus tard, Boukhari fut plus direct sur un nouveau corner quasiment à la même place : en plein dans la lucarne opposée !

Après l’égalisation, l’Ajax montra du très bon football pour le dernier quart d’heure, le PSV courrait essentiellement dans le vide. Grygera faillit marquer le deuxième but de la tête, mais ce ne fut fait qu’après un superbe une deux entre Boukhari et Babel sur le côté gauche. Le jeune attaquant s’est fait un plaisir de battre Gomes, pour marquer le but de la victoire. Les amstellodamois n’eurent aucun mal à contrôler la fin de la rencontre, si bien que Julien Escudé a pu lever son premier trophée en tant que capitaine de l’Ajax.

“C’était très important de gagner pour l’équipe,” déclara Escudé. « Cela nous donne de la confiance pour mercredi, et c’est aussi important d’avoir montré à nos supporters de que nous étions capable. Nous n’avons pas paniqué après que le PSV a marqué et nos passes étaient rapides mais jamais hâtives. Si vous pouvez vous créer quatre, cinq occasions contre une défense de haute qualité comme le PSV, c’est très bien. »

Danny Blind ajouta : « Cela aurait pu se terminer autrement, mais nous méritions sûrement celui là. Je suis heureux de la victoire, mais je suis surtout satisfait de la manière dont nous l’avons obtenu. Surtout en deuxième mi-temps, nous avons vraiment imposé notre jeu au PSV, nous allions vraiment de l’avant et nous nous sommes créés des occasions."

Pour sa part, Guus Hiddink estimait que « l’Ajax a mérité sa victoire compte tenu de sa performance en seconde mi-temps. » Il ajouta également : « Ce résultat indique exactement où nous sommes en ce moment. Il est évident que nous avons encore du travail à faire. Il nous a manqué de quoi dominer ce match mais ce n’est pas étrange quand on considère les joueurs qui nous ont quitté cet été. »

Le Trophée Johan Cruijff est donc acquis, mais il est maintenant temps de se préoccuper des choses essentielles : la qualification pour la Ligue des Champions, contre Brondby. Cédric (Source : Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017