Prochain Match :
22/10/2017 - 14h30
Feyenoord - Ajax
Eredivisie
| Calendrier |
Dernier match :
14/10/2017 - 18h30
Ajax - Sparta Rotterdam
4 - 0
| Résumé |
Match Suivant   Match Précédent
2 - 1
FC Bruges   Ajax

Lieu : Jan Breyndel Stadion, Bruges
Date : 09/12/2003 - 20h45
Statut : Terminé
Spectateurs : 28 041
Compétition : Ligue des Champions - Première Phase
Saison : 2017/2018
Arbitre : Domenico Messina
Buteurs :
27' 1-0 Lange
42' 1-1 Sonck
84' 2-1 Sæternes

FC Bruges
Verlinden
De Cock
Simons
Rozehnal (79' Smolders)
Van der Heyden
Clement
Verheyen
Englebert
Ceh
Martens (89' Cornelis)
Lange (66' Sæternes)
Entraîneur :
Trond Sollied
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
64' Heitinga
90' De Jong
93' Verheyen

Ajax
Lobont
Grygera (85' Van Damme)
Heitinga
Escudé
Maxwell
Sneijder
De Jong
Van der Vaart
Sonck
Ibrahimovic (72' Litmanen)
Mitea (79' Soetaers)
Entraîneur :
Ronald Koeman

Résumé :

L’Ajax avait plusieurs raisons de monter sur le terrain du stade Jan Breydel de Bruges avec optimisme et confiance : les ajacides étaient deuxièmes du groupe H après cinq matches et avaient leur sort entre les mains. Une victoire contre Bruges, champion de Belgique l’an passé mais seulement cinquième pour l’instant dans son championnat, aurait vu l’Ajax poursuivre en Ligue des Champions. Cependant, l’équipe 2003-2004 de l’Ajax a lamentablement manqué son pari : défaite 2-1. D’autre part, comme prévu, l’AC Milan a laissé filer les trois points au Celta à San Siro, faisant de l’Ajax l’énorme perdant de l’opération. L’élimination en CL n’est même pas atténuée par un repêchage en UEFA...

On peut trouver quelques excuses à cette débacle. Au pire moment, c’est à dire juste avant la phase décisive des matches de groupes, l’Ajax a dû se passer de Hatem Trabelsi et Steven Pienaar, sans oublier que Zlatan Ibrahimovic jouait affaibli. Galasek vint se rajouter aux absents la veille du match crucial à Bruges, obligeant Koeman à aligner l’équipe la plus jeune de toute l’histoire de la CL, tous clubs confondus : 21 ans et 350 jours de moyenne d’age !

L’équipe eut un début de match très difficile : l’Ajax était totalement désorganisé et faisait montre d’une nervosité énorme. Les ajacides furent pressés dans leur camp durant les 30 premières minutes. L’Ajax aurait pu encaisser un but rapide à plusieurs reprises. L’équipe était tout simplement absente, dépassée par le jeu physique des belges. Bruges jouait mieux, plus vite, mieux organisé tactiquement et avec plus de combinaisons. L’Ajax ne put jamais démontrer sa meilleure maîtrise technique et dans la première demi-heure il fut impossible de garder la balle et de la faire circuler. Tout ce que l’Ajax pouvait faire, c’était de longues balles vers l’avant où Sonck fut le seul joueur émergeant un peu de la déroute collective (malgré les sifflets ininterrompus du public belge).

L’Ajax n’eut qu’une belle occasion en première mi-temps, avec un tir trop croisé de Mitea. Un but brugeois était dans l’air, et il tomba suite à une erreur du plus faible ajacide de la soirée : Lobont. D’habitude excellent, le gardien roumain voulut anticiper et sortit de son goal quand De Cock envoya une longue balle vers Lange, qui dévia la balle dans le but vide : 1-0 (27’).

L’Ajax aurait pu sombrer totalement, mais le score à la mi-temps était tout à fait satisfaisant : Van der Heyden, défenseur brugeois, boxa la balle du poing sur un centre de Mitea, donnant l’occasion à Sonck de convertir un penalty logique : 1-1 (42’). Au même moment Vigo faisait 1-1 à Milan, l’Ajax semblait donc bien parti pour la qualification.

Malheureusement, la deuxième mi-temps fut également bien mauvaise : Bruges dominait, l’Ajax contre-attaquait, un Ajax incapable de maîtriser le match face à la cinquième équipe belge.

Avec un peu de chance, l’Ajax aurait malgré tout pu obtenir une victoire (imméritée) : Zlatan envoya un tir au-dessus alors qu’il s’était libéré de son défenseur et était seul devant le gardien belge. Ibrahimovic fut remplacé un peu après par Litmanen, qui une fois encore ne put faire la différence.

Le pire était à venir. Cela commenca avec le but du Celta à Milan. L’Ajax devait donc gagner à Bruges. Le coup d’assommoir tomba à la 84ième minute, quand Saeternes monté au jeu dribbla Grygera et poussa la balle entre les jambes de Lobont qui fut à nouveau mis en cause : 2-1.

Après quelques minutes de vaines attaques, le temps était venu de tirer les terribles conclusions : l’Ajax a bien débuté dans le groupe H, avec un beau mais inefficace match à Milan, suivi de deux victoires à la maison sans concéder de but. Les trois matches retours furent cependant tous perdus, chaque fois avec un seul but de différence mais l’Ajax n’aurait jamais mérité mieux.

Une équipe qui gagne deux matches à domicile mais qui perd les quatre autres, et qui échoue lamentablement lors du match décisif ne mérite ni de continuer en Champions League, ni même de se consoler en Coupe de l’UEFA. L’aventure européenne de l’Ajax s’arrête donc brutalement avant l’hiver.
La conclusion par Koeman : "j’ai passé la pire nuit en tant que coach de l’Ajax. Ce fut une énorme déception. Il n’y a qu’un remède, remporter le titre de champion ". A suivre dés dimanche avec la visite du FC Ultrecht à l’ArenA.

Mido & Ghost Dog (Source : ajax.nl & Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017