Prochain Match :
01/10/2017 - 14h30
sc Heerenveen - Ajax
Eredivisie
| Calendrier |
Dernier match :
24/09/2017 - 14h30
Ajax - Vitesse
1 - 2
Eredivisie
Match Suivant   Match Précédent
4 - 2
NAC Breda   Ajax

Lieu : Rat Verlegh Stadion, Breda
Date : 16/01/2008 - 20h45
Statut : Terminé
Spectateurs : 17 000
Compétition : Coupe KNVB - Huitièmes de finale
Saison : 2017/2018
Arbitre : Kevin Blom
Buteurs :
21' 1-0 Elshot
65' 1-1 Suarez
67' 2-1 Ammi
79' 3-1 Zwaanswijk
76' 4-1 Lurling
85' 4-2 Suarez

NAC Breda
Ten Rouwelaar
Elshot
Penders
Zwaanswijk
Mtiliga
Idabdelhay (58' Ammi)
Stam
Molhoek (73' Gilissen)
Kolkka (85' Veenstra)
Fehér
Lurling
Entraîneur :
Ernie Brandts
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
37' Vertonghen
72' Fehér
76' Perez

Ajax
Stekelenburg
Ogararu
Heitinga
Vertonghen
Emanuelson (72' Luque)
Gabri
Perez
Donald (46' De Jong)
Kennedy (63' Rommedahl)
Huntelaar
Suarez
Entraîneur :
Adrie Koster

Résumé :

L’Ajax peut désormais se concentrer sur le championnat comme on dit, après que NAC ait encore démontré à quel point la défense ajacide était faible : 4-2. Le vainqueur de la Coupe des Pays-Bas 2006 et 2007 est ainsi éliminé dès les huitièmes de finale. Même si la Coupe KNVB était un objectif mineur, la façon dont l’Ajax a été éliminé fut assez pitoyable et indigne.

A vrai dire, du côté d’Amsterdam, il y avait d’autres priorités visiblement : les supporters de l’Ajax n’ont même pas rempli la section visiteur du stade Rat Verlegh, tandis qu’Adrie Koster a préféré laisser au repos Edgar Davids en prévision du calendrier chargé à venir (4 matchs en 10 jours). Et dès le coup d’envoi, la différence de motivation entre les joueurs locaux et les amstellodamois était frappante.

Surtout en première mi-temps, il était clair que NAC Breda en voulait plus. Pourtant, le nombre d’occasions fut très réduit. La première grosse alerte est venue de Vertonghen : sa grosse frappe sur coup-franc a trouvé la transversale. Deux minutes plus tard, l’action se passe de l’autre côté : pendant qu’Emanuelson court derrière sans conviction en faisant mine d’assurer un semblant de marquage, Elshot reçoit le ballon, s’avance et décoche une frappe puissante de l’extérieur de la surface qui se loge sous la barre de Stekelenburg : 1-0, 21e.

A part ça, pas beaucoup d’occasions, mais les joueurs locaux étaient supérieurs à l’Ajax, dominaient la rencontre et gagnaient quasiment tout leurs duels physiques et aériens. A la mi-temps, l’avantage de NAC Breda était donc mérité.

Après la pause, l’Ajax a montré qu’il se préoccupait tout de même de ce match. Les joueurs étaient plus combatifs et plus déterminés, ils avaient plus le ballon et logiquement, ils étaient plus dangereux. Au bout de 50 minutes de jeu, l’Ajax a commencé à vraiment bien jouer, ce qui s’est concrétisé par plusieurs occasions. A la 53e minute, Vertonghen s’est retrouvé devant Ten Rouwelaar qui avait bien anticipé. Deux minutes plus tard, c’est Suarez qui est en position de frapper à faible distance mais en étant excentré : sa frappe de l’extérieur du pied droit passe à l’extérieur du montant droit. A la 58e minute, Huntelaar reprend de la tête un corner de Kennedy : au-dessus. Puis à la 65e minute, Suarez fait son numéro côté droit, passe à Huntelaar qui remet à Gabri. L’espagnol contourne la défense par la gauche mais sa frappe est déviée en corner.

L’Ajax devait inévitablement marquer, et ce fut fait sur ce corner justement. La frappe de Perez passe au dessus tout le monde, Vertonghen reprend le ballon de la tête pour le mettre au premier poteau, et Suarez met fin à une brève partie de flipper devant le but en égalisant : 1-1, 65e. L’Ajax avait alors totalement le match en main et pouvait espérer d’autres buts.

« Mais là, c’est le drame… » pourrait-on dire. La défense ajacide a en effet choisi ce moment là pour reprendre le rôle de protagoniste, comme elle le fait si bien depuis le début de la saison. Résultat, l’Ajax a encaissé trois buts en 10 minutes ! A peine deux minutes après l’égalisation, Lurling déborde facilement un Ogararu transparent, Gabri ne parvient pas à intercepter son centre à ras de terre, Vertonghen est surpris et il n’y a personne au deuxième poteau… Ahmed Ammi, fraîchement rentré, n’a plus qu’à pousser le ballon au fond : 2-1, 67e.

Deux minutes plus tard, coup franc de Fehér côté gauche. Sa frappe trouve parfaitement la tête de Zwaanswijk qui fusille Stekelenburg à bout portant. Vertonghen était derrière le joueur de NAC et n’a rien pu faire : 3-1, 69e.

Et enfin, à la 76e, Lurling, sur son côté gauche, se joue de Luque et De Jong avant de frapper au ras du poteau : 4-1… Retour sur terre brutal pour l’Ajax, juste après avoir gagné 6-1 contre AZ. Pourtant, NAC n’est pas franchement redoutable à domicile cette saison en championnat : 9 points en 9 matchs.

Suarez a néanmoins réduit le score, en marquant le plus beau but de la soirée : depuis l’extérieur du coin droit de la surface, il lobe le gardien et sa frappe rentre dans le but via le poteau gauche : 4-2, 85e. Le score en resta là puisque curieusement, l’arbitre siffla la fin du match au bout de la première des deux minutes d’arrêt de jeu prévues, juste au moment où il aurait plutôt dû siffler un penalty suite à une faute sur Luque. Cela n’aurait évidemment pas changé la donne, mais c’est une décision certainement inédite…

Pour les statistiques, c’est le sixième match que l’Ajax ne gagne pas malgré avoir marqué deux buts. C’est aussi la 13e fois sur 27 matchs officiels que l’Ajax concède au moins deux buts. Autrement dit, quasiment un match sur deux, l’Ajax aurait dû marquer au moins trois buts pour gagner. Et ce soir, il aurait fallu en marquer 5…

Pourtant, l’entraîneur et le directeur technique disent tous deux que l’Ajax n’a pas besoin d’un défenseur central. Bien sûr, Thomas Vermaelen et Gregory van der Wiel sont blessés, mais leur retour est sans cesse reporté. Mais il est vrai qu’en même temps, la défense centrale n’est peut-être pas la priorité : les arrières latéraux peuvent actuellement difficilement être considérés comme des défenseurs tant ils sont inexistants dans ce domaine. C’est d’ailleurs sur ce point que l’Ajax semble surtout se pencher pour le recrutement... Cédric (Source : Ajax USA)

Commentaires d’Adrie Koster : « Ce fut une soirée très difficile pour nous. Après nous avoir eus en championnat, NAC nous bat aussi en Coupe. L’adversaire était plus agressif que nous. Quand nous avons touché la barre, juste après, on les laisse nous battre facilement. Très décevant. »

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017