Prochain Match :
26/11/2017 - 12h30
Ajax - Roda JC Kerkrade
Eredivisie
| Calendrier |
Dernier match :
21/11/2017 - 18h30
Ajax - Borussia Mönchengladbach
2 - 1
Amical
Match Suivant   Match Précédent
6 - 1
Ajax   VVV-Venlo

Lieu : Amsterdam ArenA
Date : 30/09/2007 - 14h30
Statut : Terminé
Spectateurs : 49 126
Compétition : Eredivisie
Saison : 2017/2018
Arbitre : Tom van Sichem
Buteurs :
03' 0-1 Soltani
15' 1-1 Luque
18' 2-1 Luque
27' 3-1 Maduro
31' 4-1 Rommedahl
77' 5-1 Delorge
89' 6-1 Huntelaar

Ajax
Stekelenburg
Ogararu
Heitinga
Van der Wiel
Colin
Gabri (66' Delorge)
Maduro
Emanuelson
Suarez (78' Schilder)
Huntelaar (C.)
Luque (22' Rommedahl)
Entraîneur :
Henk ten Cate
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
05' Amrabat
75' Linssen
78' Kahya

VVV-Venlo
Begois
Mampuya (34' Timisela)
Auassar (46' Blondelle)
Fleuren
Kahya
Leemans
Kantelberg
Linssen
Soltani (69' Ofrany)
Jans
Amrabat
Entraîneur :
André Wetzel

Résumé :

Durant la semaine précédent ce match contre ce promu, Henk ten Cate a fait part de sa lassitude des médias, qui se complaisent selon lui à noircir le tableau : « l’équipe a plus de mérite qu’on ne lui prête. » Après cette écrasante victoire contre VVV-Venlo, l’entraîneur de l’Ajax est renforcé dans sa conviction : « Sur six matchs, on en a gagné cinq. L’autre était un match nul. A ce que je sache, nous sommes leaders et invaincus en championnat et nous avons marqué 4 buts par match en moyenne. Donc ce n’est vraiment pas aussi mauvais d’après moi. »

Il n’a pas tord : si l’Ajax a certes raté l’un des deux objectifs les plus importants de la saison (la Ligue des Champions), il y a quand même des motifs de satisfaction : malgré une liste pléthorique de blessés (Davids, Stam, Vermaelen, Kennedy, Leonardo, etc.), l’Ajax est seul en tête en championnat, devant le PSV, Feyenoord ou AZ, et marque des buts à la pelle. Il est de plus le seul club du trio de tête de la saison dernière à être toujours en lice pour la Coupe des Pays-Bas, et en situation favorable en Coupe de l’UEFA.

Ce n’est donc pas si mal et dans ce contexte, il fut scandaleux que des nouveaux joueurs, en l’occurrence Luque et Colin, se fassent sifflés avant même le coup d’envoi. Cela montrait en tout cas que le négativisme pointé du doigt par Ten Cate était aussi présent dans les tribunes.

Alors bien sûr, l’Ajax n’a pas encore été particulièrement étincelant aujourd’hui. Les choses ont d’ailleurs mal débuté : sur une longue touche, Stekelenburg se fait naïvement surprendre par Soltani qui marque de la tête dès la troisième minute. Encore des sifflets… Heureusement, l’équipe de Venlo, pourtant assez limitée, a remarquablement essayé de jouer le jeu et n’est pas arrivé à l’ArenA avec comme seule ambition de camper en défense. C’est plus facile pour l’Ajax dans ces conditions, et il a fallu trois minutes pour renverser définitivement la situation. Au bout d’un quart d’heure de jeu, Gabri lance parfaitement Luque grâce à une excellente passe en profondeur et l’ailier espagnol marque son premier but pour l’Ajax : 1-1. Quelques minutes plus tard, Luque, encore lui, décoche une grosse frappe de loin : le gardien adverse se troue : 2-1. En l’espace de quelques minutes, Luque a ainsi quelque peu fait taire les critiques. Pas de chance cependant : blessé à l’aine, il a dû être remplacé par Rommedahl peu de temps après cela.

Le match était cependant loin d’être fini. A la 27e minute, Maduro, au second poteau, convertit un coup-franc d’Emanuelson pour aggraver le score et souligner au passage qu’il a bel et bien retrouvé la forme. Le but du 4-1 découle d’une très belle action : touche, aile de pigeon de Huntelaar pour Suarez dans la surface qui se joue d’un défenseur et frappe. Le gardien repousse mais Rommedahl surgit pour conclure l’action. Moins d’une demi-heure après le but des visiteurs, l’Ajax avait finalement 3 buts d’avance, et cela aurait pu être pire.

La seconde mi-temps a ensuite illustré la forme actuelle de l’Ajax : capable de très bonnes choses, l’équipe doit encore améliorer un certain nombre de points.

Du côté positif, on notera que l’Ajax a continué à se créer des occasions, parfois sur de très belles actions à une touche de balle. Le gardien adverse a parfois été mis à rude épreuve, notamment sur des tentatives de Delorge et Suarez. Le gardien n’a en tout cas rien pu faire sur deux occasions, qui se sont donc transformées en deux autres buts. Suarez est à l’origine du premier : il se débarrasse de son défenseur et frappe, le gardien freine le ballon et Delorge donne le coup de grâce pour marquer son premier but pour l’Ajax : 5-1. Le Belge est ensuite passeur décisif sur le sixième et dernier but des lanciers : son centre est coupé au premier poteau par Huntelaar, qui marque par la même occasion son huitième but en six matchs.

Du côté négatif, on relativisera déjà la qualité et la combativité de l’adversaire, qui a tout de même facilement décroché après le doublé de Luque. L’Ajax n’a donc pas eu besoin de bien jouer pour gagner plus largement. Les passes furent encore imprécises et la défense pas franchement rassurante. Si l’Ajax a marqué 24 buts en six matchs, il faut noter qu’il a encaissé plus d’un but par match en moyenne (7 au total). VVV a marqué un but facile et s’est procuré quelques grosses occasions : Emanuelson a par exemple sauvé un ballon sur la ligne. Si des équipes de ce calibre sont capables de se procurer trois énormes occasions à l’ArenA, il faudra s’inquiéter quand l’adversaire sera le Dinamo Zagreb.

Mais gardons cela pour jeudi, car en attendant, l’Ajax est seul en tête du classement avec 16 points pris en 6 matchs, une différence de buts de +17 et 24 buts marqués. Quoi qu’on en dise, ce n’est effectivement pas si mal. Cédric (Source: Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017