Prochain Match :
22/11/2017 - 18h30
Ajax - Borussia Mönchengladbach
Amical
| Calendrier |
Dernier match :
18/11/2017 - 20h45
NAC Breda - Ajax
0 - 8
Eredivisie
Match Suivant   Match Précédent
0 - 2
Willem II   Ajax

Lieu : Willem II Stadion, Tilburg
Date : 29/04/2007 - 14h30
Statut : Terminé
Spectateurs : 14 000
Compétition : Eredivisie
Saison : 2017/2018
Arbitre : Ben Haverkort
Buteurs :
19' 0-1 Emanuelson
67' 0-2 Huntelaar

Willem II
Zois
Kargbo
Bælum
Van der Struijk
Swinkels
Hill
Janse (90' Wau)
Nieuwendaal (75' den Ouden)
Boutahar
Hadouir
Cristiano (76' Reniers)
Entraîneur :
Dennis van Wijk
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
35' Bælum
57' Nieuwendaal
66' Cristiano

Ajax
Stekelenburg
Ogararu
Van der Wiel
Vermaelen
Emanuelson (83' Roger)
Gabri
Sneijder
Davids
De Mul (45' Mitea)
Huntelaar
Babel (71' Perez)
Entraîneur :
Henk ten Cate

Résumé :

La plus folle et la plus excitante saison de l’histoire de l’Eredivise s’est terminée en larmes pour l’Ajax et pourra être remémorée comme la saison des opportunités gâchées. Pour la troisième fois lors de la deuxième partie de saison le leader, cette fois AZ, a offert une excellente opportunité à l’Ajax de reprendre son destin en main et cette fois-ci, c’était même l’occasion de remporter le championnat sur le fil. Mais comme à chaque fois que la route est dégagée, l’Ajax a calé. Les amstellodamois n’ont marqué que deux buts contre Willem II et se sont vu dépasser par le PSV dans le dernier quart d’heure. Finalement, l’Ajax est un but trop court. Et ce n’est pas qu’une question de malchance : les lanciers ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes.

En début de saison, en août 2006, personne n’aurait pu prédire une telle situation avant le début de la dernière journée de championnat : trois équipes avec le même nombre de points (72), séparées par un écart de différence de but relativement faible. Pour être précis : AZ avait +53, l’Ajax +47 et le PSV +46. Les chances d’être champion de l’Ajax dépendaient donc d’un faux-pas d’AZ contre Excelsior, déjà condamné à jouer les barrages pour la relégation, et d’une victoire du PSV par pas plus de deux buts d’écart par rapport à celle de l’Ajax sur Willem II qui était anticipée. Pour être honnête : tout le monde voyait AZ déjà champion, et peut-être l’Ajax. Plus grand monde ne comptait sur le PSV, l’équipe qui avait perdu 20 points depuis janvier et semblait K.O.

L’Ajax et Willem II ont fait leur entrée sur la pelouse d’un stade comble. La section visiteur était bien sûr remplie, et une partie des supporters qui n’avaient pas pu faire le déplacement à Tilburg a pu se rendre à l’ArenA pour assister au match sur les deux écrans géants. L’espace alloué était remplie par environ 5 000 personnes qui espéraient un scénario improbable et voir ensuite l’Ajax revenir glorieusement présenter son trophée vers 19h00 dans le stade. A Tilburg comme à l’ArenA, beaucoup de supporters étaient branchés sur les radios ou téléphones portables pour se tenir au courant de l’évolution des scores des autres matchs. L’Ajax devait tout simplement espérer un improbable faux-pas d’AZ, mais avait quoiqu’il arrive besoin d’une victoire en marquant le plus de buts possibles. A 14h30, l’arbitre Ben Haverkort sifflait le coup d’envoi du match. C’était le début d’un après-midi qui s’avéra encore plus fou que prévu.

L’Ajax débuta le match avec quasiment la même équipe qui avait bien très bien entamé le match contre le Sparta Rotterdam. Il n’y avait qu’un seul changement : Gregory van der Wiel à la place de Johnny Heitinga, suspendu pour accumulation de cartons jaunes. C’est d’ailleurs le jeune Van der Wiel qui a ouvert les hostilités contre Willem II en étant l’auteur d’une belle frappe de loin arrêté par le gardien dès les premières minutes du match. Sneijder eut une autre occasion pas longtemps après. Pendant ce temps là, le PSV mena rapidement 2-0 contre Vitesse, mais l’équipe d’Arnhem revint dans le match à la 13e minute en marquant le 2-1. Au bout de 19 minutes, l’Ajax marqua le but tant espéré par les supporters. Emanuelson décocha une frappe de l’extérieur de la surface qui fut déviée fatalement par un défenseur de Willem II : 0-1.

A ce moment là, le PSV menait 2-1 contre le Vitesse et AZ – Excelsior en était toujours à 0-0, si bien que l’Ajax prenait la tête de l’Eredivisie. Quelques secondes après l’ouverture du score, la section ajacide explosait à nouveau de joie : la radio annonçait que le gardien d’AZ avait reçu un carton rouge et concédé un penalty. Après quelques secondes de silence pour écouter le commentateur, nouvelle explosion de joie : Luigi Bruins a converti le penalty ! L’Ajax était maintenant à l’abri d’AZ pour un moment. Avec une aussi bonne nouvelle, il était espéré que l’Ajax fasse rompre complètement Willem II en marquant plus de buts contre ce qui est l’une des plus mauvaises défenses du pays.

Malgré une possession de balle de 69% en première mi-temps, l’Ajax n’a pas pu marquer plus d’un but, et plus inquiétant, ne s’est pas créé beaucoup d’occasions nettes. Les deux ailiers, De Mul et Babel, n’ont pas délivré beaucoup de centres malgré avoir reçu pas mal de ballons. En fait, les meilleurs centres sont venus de George Ogararu, qui s’est maintenant approprié le poste de défenseur latéral droit après une série de bons matchs depuis qu’il a rejoint l’Ajax. AZ a réussi à égaliser en jouant à 10, mais au coup de sifflet mettant fin à la première mi-temps, c’était toujours l’Ajax qui était le leader de l’Eredivisie : 1-1 à Rotterdam, 2-1 à Eindhoven et 0-1 à Tilburg.

En remplaçant un Tom de Mul inefficace par Nicolae Mitea pour la seconde mi-temps, l’entraîneur de l’Ajax Henk ten Cate essaya évidemment de faire en sorte que son équipe se procure plus d’occasions en passant par les ailes. Sur corner, l’Ajax marqua presque le second but lorsque la tête de Thomas Vermaelen fut repoussée sur la ligne par un défenseur de Willem II.

Juste après l’heure de jeu, une mauvaise nouvelle a circulé : est-ce qu’AZ menait contre Excelsior ? Non, c’était en fait le PSV qui avait ajouté un troisième but contre le Vitesse (3-1) et avait maintenant la même différence de but que l’Ajax. Les amstellodamois restaient en tête, grâce au nombre de buts marqués, mais cela devenait inquiétant… D’autres buts du PSV étaient dans l’air pensaient les supporters de l’Ajax, et ils avaient raison : à la 66e minute, 4-1 pour le PSV, qui redevenait leader avec un but d’avance. A côté de ça, le fait qu’AZ était maintenant mené 2-1 et avait quasiment l’air d’avoir définitivement perdu le championnat n’avait plus trop d’importance. L’Ajax avait besoin de buts. Au moins un, mais plus si possible.

En moins de trois minutes, la situation bascula de nouveau, et cette fois c’était pour le meilleur : une frappe de Sneijder ne put être captée correctement par le gardien et Huntelaar reprit le ballon pour marquer son 21e but de la saison : 0-2, 69e. L’Ajax et les supporters pouvaient fêtaient ça, l’Ajax reprenait la tête du classement ! Cependant, comme souvent durant la saison, l’Ajax n’a pas su finir le travail. D’autres occasions furent créées, mais c’était surtout des tirs de loin, les amstellodamois ayant du mal à rentrer dans la surface face à des joueurs recroquevillés en défense et ne lâchant rien.

Le pire était à venir : à la 78e minute, Phillip Cocu ajouta un autre but pour le PSV, si bien que le club d’Eindhoven redevenait leader. L’Ajax avait une nouvelle fois besoin d’un but. Juste un. Cinq minutes plus tard, les choses auraient pu retourner à l’avantage de l’Ajax lorsqu’une tête de « KJH » frôla le montant. D’autres occasions pour Davids et Mitea auraient pu permettre à l’Ajax de marquer ce but tant espéré. Henk ten Cate était le long de la ligne de touche, disant et faisant signe à ses joueurs qu’il fallait marquer un autre but.

A la 88e minute, l’Ajax obtint un coup-franc indirect à 6 mètres du but de Willem II après que le gardien de Willem II ramassa la balle à la main suite à une passe d’un de ses défenseurs. Comme c’est souvent le cas, l’équipe attaquante profite rarement d’une pareille situation puisque l’équipe qui défend place quasiment tous ses joueurs sur la ligne de but. Dans ce cas là, la tentative de Roger fut bloquée par un tacle. Stekelenburg a bien essayé de créer le surnombre sur le dernier corner du match. En vain.

Alors que les minutes s’écoulaient dans les arrêts de jeu, il devint évident pour les supporters de l’Ajax qu’un problème récurrent de ces dernières années sévissaient toujours dans cette équipe ajacide : comment saisir sa chance et la convertir en quelque chose de substantiel ? Dans ce cas précis : rien de moins que le titre de champion. Au coup de sifflet final, la tristesse envahit tous les supporters de l’Ajax de part le monde… Quelle occasion ratée. Encore une fois. L’Ajax a perdu le titre de champion pour un but !

Henk ten Cate n’avait pas grand commentaire à faire après le match, et l’essentiel a été exprimé en quelques mots : « Cela fait vraiment mal. » Tout ce qui reste est donc la finale de la Coupe des Pays-Bas contre le plus grand perdant de la journée finalement : AZ, qui s’est finalement incliné 3-2. Mais surtout, il reste les play-offs, car cette deuxième place ne suffit pas à assurer une présence en Ligue des Champions. Cela commencera tout d’abord contre le sc Heerenveen. Le spectacle continue... Cédric (Source : Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017