Prochain Match :
24/09/2017 - 14h30
Ajax - Vitesse
Eredivisie
| Calendrier |
Dernier match :
20/09/2017 - 18h30
SVV Scheveningen - Ajax
1 - 5
Coupe KNVB
Match Suivant   Match Précédent
2 - 1
Ajax   PSV

Lieu : De Kuip, Rotterdam
Date : 07/05/2006 - 18h00
Statut : Terminé
Spectateurs : 30 770
Compétition : Coupe KNVB - Finale
Saison : 2017/2018
Arbitre : Pieter Vink
Buteurs :
48' 1-0 Huntelaar
53' 1-1 Lamey
91' 2-1 Huntelaar

Ajax
Stekelenburg
Boakye
Heitinga
Vermaelen
Emanuelson
Sneijder
Galásek (C.)
Boukhari
Charisteas (65' Maduro)
Huntelaar
Rosenberg (46' Babel)
Entraîneur :
Danny Blind
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
37' Ball
42' Galásek
53' Vermaelen
54' Lamey
64' Galásek
71' Lamey
83' Huntelaar
90' Sneijder

Cartons Rouges Cartons rouges :
64' Galásek
71' Lamey
PSV
Gomes
Lamey
Ooijer
Addo
Ball
Afellay (59' Koné)
Simons
Cocu (C.)
Farfán
Vennegoor of Hesselink
Beasley
Entraîneur :
Guus Hiddink

Résumé :

Les officiels de l’Ajax, sur la terrasse VIP du stade De Kuip, savaient d’avance que si l’Ajax remportait la Gatorade Cup contre le PSV, les caméras zoomeraient inévitablement sur eux. Par conséquent, le directeur technique Martin van Geel et le président John Jaakke sourirent et applaudirent aussi naturellement que possible lorsque l’inévitable Klaas-Jan Huntelaar mis son ancien club à terre en marquant à la dernière minute : 2-1.

Les dirigeants de l’Ajax ont pourtant dû se sentir quelque peu mal à l’aise. Quasiment tout le monde, y compris la victime, pense que Danny Blind sera remplacé par Henk ten Cate. Mais l’entraîneur de l’Ajax a fini la saison en mettant une raclée à Feyenoord, 7-2 en deux matchs, et a ensuite obtenu une place pour les qualifications de la Ligue des Champions.

A Rotterdam, lors du dernier jour de la saison 2005-2006, Blind a brandit la Coupe des Pays-Bas devant des supporters extasiés. Les joueurs l’ont porté sur ses épaules, tandis que les fans ont clairement fait comprendre que si cela n’a tenait qu’à eux, « Blind doit rester » et Jaakke devait « aller se faire voir », en restant poli.

SBS6, la chaîne télé qui diffusait la finale aux Pays-Bas, a ajouté de l’huile sur le feu en annonçant immédiatement après le match que « des membres de l’Ajax » avaient confirmé que Ten Cate avait officiellement signé un contrat. L’Ajax a démenti, SBS6 s’est excusé, mais cela reste tout de même embarrassant…

C’est un fait que la saison 2005-2006 fut catastrophique et que la qualité du jeu produit fut bien en dessous des standards. Mais il est aussi vrai que l’Ajax a remporté deux trophées, la Supercoupe et la Gatorade Cup (à chaque fois en battant le PSV 2-1) et, techniquement, la deuxième place du championnat.

La finale de la Gatorade Cup 2006 était déjà intéressante avant le coup d’envoi. C’était un match entre une équipe qui n’avait pas joué un match officiel depuis le 16 avril et une équipe qui a joué les 4 matchs les plus importants de la saison après le 16 avril. Avantage à la fraîcheur du PSV ou à la forme de l’Ajax ? De plus, le PSV réussit souvent contre l’Ajax, mais l’Ajax réussit souvent au Kuip, et, surtout, n’a pas perdu la finale de la Coupe depuis 1983. L’Ajax avait alors perdu contre NEC, en deux manches. Mais pendant ces 23 dernières années, l’Ajax a disputé 6 finales et a gagné les 6.

Le Kuip était loin d’être plein, mais l’ambiance était très bonne plusieurs heures avant le match. 12 000 supporters de l’Ajax et 7 000 du PSV avaient fait le déplacement, en espérant que leur équipe remporterait la coupe pour leur entraîneur sur le départ. Wesley Sneijder a été titularisé à la place d’Olaf Lindenbergh, Hedwiges Maduro était suffisamment rétabli de sa blessure pour être sur le banc tandis que Steven Pienaar n’était plus suspendu. Mais l’Ajax devait encore se passer de Trabelsi, Grygera et Rosales. Le PSV devait quant à lui se passer d’Alex, et a préféré DaMarcus Beasley à Arouna Koné.

Le début du match a été prudent. Il y eut quelques demi chances de chaque côté, le match était presque parfaitement équilibré, mais c’est le PSV qui était légèrement plus dangereux. Sneijder, Huntelaar et Rosenberg ont eu des opportunités, tout comme Affelay pour le PSV. Boakye a aussi dû aider Stekelenburg pour repousser une tête de Michael Lamey, et ce fut à peu près tout pour la première mi-temps.

Le match s’est débridé après moins de trois minutes en seconde mi-temps. Sur un corner de Wesley Sneijder, Klaas-Jan Huntelaar a donné l’avantage à l’Ajax d’une tête puissante ne laissant aucune chance à Gomes. C’était l’étincelle qui allait allumer le match. Six minutes plus tard, le PSV égalisait sur un coup-franc mal dégagé. Michael Lamey, un ancien de l’Ajax, reprenait le ballon d’une superbe reprise de volley et trouva la lucarne opposée. Maarten Stekelenburg n’a rien vu venir : 1-1, 55 minutes de jeu.

La fin du match fut une bataille très disputée et animée entre deux équipes qui voulaient absolument gagner. Le PSV augmenta la pression en faisant entrer un attaquant supplémentaire, Arouna Koné, à la place d’un milieu, Ibrahim Afellay. Jan Vennegoor of Hesselink tenta de battre Stekelenburg d’une retournée, en vain.

La 64eme minute sembla être le tournant du match : lors de son dernier match avec l’Ajax, Tomas Galasek écopa d’un deuxième carton jaune pour une nouvelle faute en milieu de terrain : triste manière de terminer sa carrière à l’Ajax… L’Ajax était donc réduit à 10, mais n’a pas baissé la tête. Blind remplaça immédiatement Charisteas par Maduro. Huntelaar et Babel (qui a remplacé Rosenberg, blessé, à la mi-temps) formaient alors le duo d’attaque. Les deux attaquants ont très bien joué, bien aidés en cela par l’homme du match, Wesley Sneijder, qui jouait directement derrière eux. Les montées offensives de Sneijder furent impressionnantes. A l’arrière, Vermaelen, Heitinga et Boakye se sont durement battus, permettant à l’Ajax de laisser passer l’orage jusqu’au vrai tournant du match : l’expulsion de Lamey.

Michael Lamey a en effet lui aussi reçu un deuxième carton jaune, à la 71eme minute. A 1-1, 10 contre 10, l’Ajax devint clairement l’équipe dominante. Les raids solitaires de Ryan Babel devinrent de plus en plus dangereux, Nourdin Boukhari slalomait dans la défense, tandis que le PSV commettait des gestes parfois plutôt « limites » dans la surface pour stopper les assauts amstellodamois.

Ajax – PSV fut dans l’ensemble équilibré. Le but décisif aurait pu être marqué par l’une ou l’autre équipe jusqu’au dernier moment. Cependant, tout comme le PSV avait semblait être plus près de marquer en fin de première mi-temps, c’était l’Ajax qui semblait prendre l’ascendant et qui était plus proche de la victoire dans les dernières minutes du match. Surtout que cela n’aurait pas été la première fois que l’Ajax aurait gagné en fin de match….

Et c’est ce qui s’est une nouvelle fois passé : la section ajacide a explosé de joie dans les arrêts de jeu, quand un centre de Boukhari permit à Huntelaar de surgir devant Michael Ball pour marquer le précieux but : 2-1, 91eme minute, le match était fini !

Où serait l’Ajax sans Klaas-Jan Huntelaar ? Difficile à dire, mais l’Ajax aurait sûrement eu de gros problèmes à accéder et à remporter les play-offs, puis la Gatorade Cup. Il a marqué 16 buts en 17 matchs de championnat, 2 buts en 4 matchs de play-offs, 1 but en 2 matchs de Ligue des Champions, et 4 buts en 3 matchs de Gatorade Cup (dont 2 dans les arrêts de jeu). Soit 23 buts en 26 matchs, en une demi-saison. Plus personne ne parle des 9 millions de son transfert. Ironiquement, si Van Geel n’avait pas acheté Huntelaar, les semaines à venir auraient été beaucoup plus faciles pour lui. Le n°25 a à lui tout seul mis les dirigeants dans une position plutôt embarrassante, en faisant oublier le jeu pratiqué en championnat cette saison par la victoire en play-off et en Gatorade Cup….. Nul doute que sans cela, le limogeage de Danny Blind aurait été beaucoup plus facile.

Mais revenons à cette finale : après ce but, la fête pouvait commencer. Marco van Basten, le sélectionneur néerlandais, a remis le trophée à Tomas Galasek. Le tchèque avait remis sa tenue pour venir soulever son premier trophée en tant que capitaine de l’Ajax. « Le carton rouge ? Je l’ai déjà oublié pour être honnête. » Pendant que Galasek profitait du moment, Emanuelson rendait hommage à un de ses coéquipiers : « Ce gars a fait la différence. Il a toujours un temps d’avance sur son adversaire. Après ces deux buts, je ne peux dire qu’une chose : chapeau bas Klaas ! »

Nourdin Boukhari chanta une chanson dans un gros micro derrière le but tandis que Huntelaar faisait le comique avec le « peignoir » vert que Gatorade avait remis à tous les joueurs. Juanfran était perché sur la barre transversale pour prendre plein de photos de la section des supporters de l’Ajax et de ses futurs ex-coéquipiers. Galasek saluait ses supporters. Quant à Danny Blind, il souriait, ne savant probablement pas quoi penser...

La fête doit se poursuivre lundi, à environ 19h45. L’Ajax célèbrera sa victoire sur le balcon du Stadsschouwburg, le théatre municipal, qui donne sur la place Leidseplein. La saison se termine donc finalement par une fête sur la place Leidseplein….

La saison 2005-2006 est donc terminée, à l’exception de deux matchs amicaux sans importances. L’actualité de l’Ajax ne sera certainement pas calme pour autant. S’il ne se passe pas grand chose sur les terrains, il se passe toujours des choses dans les couloirs de l’Amsterdam ArenA…. Cédric (Source : Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017