Prochain Match :
24/08/2017 - 20h45
Rosenborg BK - Ajax
Ligue Europe
| Calendrier |
Dernier match :
20/08/2017 - 14h30
Ajax - FC Groningen
3 - 1
Eredivisie
Match Suivant   Match Précédent
3 - 3
ADO Den Haag   Ajax

Lieu : Zuiderpark, Den Haag
Date : 12/09/2004 - 12h30
Statut : Terminé
Spectateurs : 9500
Compétition : Eredivisie
Saison : 2017/2018
Arbitre : Haverkort
Buteurs :
07' 0-1 Sonck
14' 0-2 Pienaar
31' 0-3 Boukhari
44' 1-3 Van der gun
63' 2-3 Den Ouden (pen)
83' 3-3 Stroeve

ADO Den Haag
De Vries
Rijaard
Saeijs
Saavedra
Polak
Van der Leegte (75' Akchaoui)
Swerts
Bodde (45' Stroeve)
Smith
Van der Gun
Platvoet (46' Den Ouden)
Entraîneur :
Rinus Israel
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
15' Van der Vaart
36' Rijaard
38' Sneijder
77' Saavedra
80' Grygera

Ajax
Stekelenburg
De Jong
Heitinga
Grygera
Maxwell
Sneijder (66' Obodai)
Pienaar
Van der Vaart
De Mul (62' Rosales)
Sonck
Boukhari (83' Anastasiou)
Entraîneur :
Ronald Koeman

Résumé :

Le départ de Zlatan Ibrahimovic fut un appauvrissement inattendu pour l’équipe de l’Ajax, mais les soucis ne vinrent pas de l’attaque. L’homme censé faire oublier le Suédois, Wesley Sonck, a marqué en première mi-temps et deux autres attaques firent également mouche. Aucun problème niveau offensif, donc. Le réel problème de l’Ajax fut l’incroyable fébrilité de sa défense. En une demi-heure, les hésitations défensives permirent à l’équipe visitée de revenir dans un match qui semblait perdu pour elle, de 0-3 à 3-3. Un échec cuisant pour les champions, qui ont concédé pas moins de 12 buts durant leurs 5 premiers matches officiels de la saison.

Cet échec est d’autant plus incroyable qu’il survient face à ADO Den Haag, une des plus faibles équipes de l’Eredivisie l’an passé, et qui ne semble pas meilleure cette année. Le jeu d’ADO, surtout en première mi-temps, fut simplement lamentable : aucune créativité, aucune attaque construite, aucune occasion. Même la volonté et l’engagement leur faisaient défaut pendant la première heure.

Rien d’étonnant que l’Ajax ait un début de match plus facile que prévu à La Hayes, où l’ambiance fut haineuse, comme de coutume. Sonck mit seulement 7 minutes pour aller chercher le but qu’il voulait tant : Pienaar récupéra la balle dans le milieu, passa à Wesley, qui envoya la balle dans le but d’une magnifique frappe des 25 mètres : 0-1.

Sept minutes plus tard, les 3 points semblaient dans la poche : de Jong remonta le terrain, donna à Pienaar qui plaça sous le gardien De Vries : 0-2. Juste après, ADO faillit égaliser par un auto-but de Grygera. Ce fut leur seule réaction, les visités semblaient paralysés et amorphes, eux qui sont connus pour leur engagement. Après que van der Vaart ait manqué le 0-3, Bouhkari reprit un coup-franc dans le but, profitant de la faiblesse de la défense visitée qui fut incapable d’intercepter le ballon : 0-3. Le match semblait plié.

La ligne d’attaque surprenante de Koeman semblait fonctionner. Il avait opté pour un milieu très offensif (composé de Sneijder, Pienaar et van der Vaart) et modifié la défense : Escudé sur le banc, Heitinga et De Jong au centre. Grygera était back droit plutôt qu’Obodai.
Le premier danger pour la défense de l’Ajax arriva à la 44ième minute, et ce danger fut déjà fatal. Rik Platvoet arma un tir, Stekenlenburg repoussa l’envoi, mais van der Gun fut le plus prompt pour se saisir du ballon : 1-3.

Ce but ne sembla pas décontenancer l’Ajax, qui donnait l’impression de pouvoir marquer d’autres buts assez facilement. Koeman fit entrer Rosales pour la première fois. L’Argentin a donné une très belle impression, passant son homme régulièrement, jouant intelligemment, réalisant des combinaisons…L’Ajax semble avoir trouvé un ailier droit parfait.
Cependant, plusieurs autres joueurs ne furent pas dans leur meilleur jour. Trois de ceux-là étant défenseur, les conséquences furent désastreuses. Grygera fut le seul en défense à être bon. De Jong, Maxwell et surtout Heitinga furent très mauvais durant la dernière demi-heure. Après plusieurs possibilités de but par Pienaar et Boukhari, Heitinga mit van der Gun au tapis dans le grand rectangle : Geert den Ouden convertit le penalty à la 68ième.

Même si le niveau de jeu de l’Ajax était inquiétant, il n’y avait toujours pas de raison de paniquer, tout simplement car La Hayes semblait trop faible pour mettre l’Ajax sous pression. Mais les ajacides firent un dernier cadeau à leur adversaire, laissant Polak complètement seul sur un corner. Il ne se fit pas prier pour égaliser à 3-3.

Un peu avant, l’arbitre Ben Haverkort avait brièvement interrompu le match. Le speaker du stade annonça tout haut les griefs de Haverkort : les chants antisémites, les insultes envers la petite amie de van der Vaart, les cris de singes lorsque Obodai touchait la balle et enfin l’allumage de fumigènes devaient stopper immédiatement sous peine d’arrêt définitif du match. Le match reprit, sans que rien ne change vraiment, si ce n’est que l’arbitre semblait ne plus rien entendre de ce qui provenait des tribunes...

Une perte de point dramatique et des spectateurs plus que haineux : ce ne fut pas un bel après-midi pour l’Ajax, d’autant plus que le PSV et Feyenoord gagnaient en même temps. Seuls les premiers dribbles de Mauro Rosales furent le rayon de soleil dans la grisaille de La Hayes…


Mido & Ghost Dog (Sources : ajax.nl & Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017