Prochain Match :
24/08/2017 - 20h45
Rosenborg BK - Ajax
Ligue Europe
| Calendrier |
Dernier match :
20/08/2017 - 14h30
Ajax - FC Groningen
3 - 1
Eredivisie
Match Suivant   Match Précédent
6 - 2
Ajax   NAC Breda

Lieu : Amsterdam ArenA
Date : 22/08/2004 - 14h30
Statut : Terminé
Spectateurs : 46124
Compétition : Eredivisie
Saison : 2017/2018
Arbitre : Wegereef
Buteurs :
11' 0-1 Cornelisse
13' 1-1 Ibrahimovic
41' 2-1 Zonneveld (csc)
51' 3-1 Heitinga
70' 4-1 Sneijder
76' 5-1 Ibrahimovic
82' 5-2 Slot
86' 6-2 Maxwell

Ajax
Stekelenburg
de Jong (72' Obodai)
Heitinga
Escudé
Maxwell
Galásek
Pienaar
Sneijder
De Mul (70' de Ridder)
Ibrahimovic
Boukhari
Entraîneur :
Koeman
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
Zonneveld

NAC Breda
Schollen
Mendes da Silva
Schenning (46' Slot)
Gudelj
Zonneveld
Stam
Collen
Boussabon
Koning
Diba
Cornelisse
Entraîneur :
Lokhoff

Résumé :

Ajax-NAC Breda fut le match de Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois avait provoqué un petit scandale plus tôt dans la semaine en se montrant violent lors de Suède / Pays-Bas. Violent oui, mais en plus envers ses compagnons ajacides et surtout Rafaël van der Vaart (remplacé après 7 minutes à cause d’une blessure au genou) et John Heitinga. Mais tout est bien qui finit bien : van der Vaart et Ibrahimovic ont discuté et aplanit le différent et le Suédois fut extraordinaire dans le festival ajacide contre Breda : 6-2.

L’absence de Van der Vaart permit à Koeman d’aligner Sneijder dans le onze de base. La saison vient à peine de commencer mais Koeman a déjà vécu quelques petits incidents, comme le « f*ck you » de Sneijder envers lui et la querelle entre Zlatan et van der Vaart.

Koeman a parlé à son groupe vendredi, insistant sur le fait qu’il voulait un trophée cette année et rappelant la règle numéro 1 de son code de conduite (et de celui de l’Ajax) : personne n’est plus important que l’équipe ou le club. « Je pense qu’ils ont compris le message » a réagit Koeman.

Malgré tout, l’Ajax débuta le match de façon très moyenne et encaissa rapidement un but : Diba dribbla Maxwell et centra pour Cornelisse qui ne se fit pas prier pour inscrire le septième but encaissé par l’Ajax en 190 minutes de jeu officielles. La défense inquiète et les joueurs d’ Utrecht, Twente et NAC l’ont mise assez facilement en difficulté.
A l’inverse, l’Ajax semble avoir plus facile que l’an dernier pour trouver le chemin des filets. Une grosse minute après le but de Breda, Zlatan égalisa, reprenant dans le rectangle un corner de Sneijder dévié par Escudé.

L’Ajax n’a certainement pas bien joué tout le temps, mais, et c’est une différence fondamentale avec le jeu médiocre proposé l’an passé, les moments de football comme on l’aime à l’Ajax sont en augmentation. Des moments de créativité, de football champagne, de performances individuelles. Un des artisan de ceux-ci fut certainement Steven Pienaar, qui retrouve peu à peu la forme mais également les 2 joueurs qui résolvent à la surprise générale les problèmes d’ailiers : Tom De Mul à droite et Nourdin Boukhari à gauche. Ils ont à nouveau fait un excellent match.

L’Ajax aurait pu prendre l’avance sur différentes possibilités de Zlatan (17’), Galasek (21’) ou Heitinga (35’). Le deuxième but tomba finalement à la 41ième minute, quand le défenseur Zonneveld dévia un centre de De Mul dans ses propres filets.

Ce fut le coup d’assomoir pour les visiteurs. Seulement 6 minutes après le retour des vestiaires, Heitinga remonta le terrain, débuta l’action et reçut la balle en retour pour conclure lui-même : 3-1.
Le festival ne faisait que commencer : Sneijder fit 4-1 via un magnifique coup-franc dans la lucarne gauche. Mais le meilleur était à venir : le 5ième de la soirée, par Zlatan Ibrahimovic, qui restera peut-être comme un but de légende à l’Ajax. Zlatan dribbla da Silva, ensuite Koning, puis Stam, et à nouveau da Silva ! Maîtrisant la balle tantôt de l’intérieur, tantôt de l’extérieur du pied, Zlatan conclut l’action du droit en plaçant la balle sous le gardien Schollen. L’ArenA n’en revenait pas, c’est cela que l’on veut voir, c’est cela l’Ajax !

Quelques minutes plus tard, Slot, complètement oublié dans la défense ajacied, fit 5-2.
L’Ajax eut le dernier mot et Maxwell clôtura le score : 6-2.

Pas d’euphorie toutefois : NAC n’est pas un foudre de guerre, et devait se passer de certains défenseurs. La défense ajacide ne donne pas non plus toute la stabilité requise.
Le mot de la fin par l’homme du match : «Ce but ? Vous savez, j’en ai marqué beaucoup des pareils en Suède ! Mais j’admets que celui-ci entre dans mon top 5 personnel ».

Sullivan & Ghost Dog (Source : Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017