Prochain Match :
26/07/2017 - 20h45
OGC Nice - Ajax
Ligue des Champions
| Calendrier |
Dernier match :
18/07/2017 - 21h00
Olympique Lyonnais - Ajax
2 - 0
Amical

Des supporters attaquent des joueurs de Feyenoord

Actualité : Lundi 19 avril 2004 - 22h54

La violence des hooligans de l’Ajax et de Feyenoord ne semble pas près de s’arrêter. En fait, un nouveau palier a été franchis jeudi dernier puisque des « supporters » de l’Ajax n’ont rien trouvé de mieux que de faire une descente sur le terrain du centre de formation, De Toekomst, pour aller frapper des réservistes de Feyenoord après le match Ajax 2 – Feyenoord 2 (3-1). Jorge Acuña a dû  être hospitalisé, alors que Robin van Persie a également été violemment pris à parti.



Le match qui opposait les deux équipes réserves faisait partie de la Beloftencompetitie (« compétition des talents »), qui est en fait le championnat des équipes réserves. Près de 3 500 supporters ajacides étaient venus assister à ce match et ils ont tout d’abord offert une très belle ambiance, notamment à l’aide de fumigènes et de drapeaux. Jeune Ajax, puisque c’est le nom officiel de l’Ajax 2 (Jong Ajax en VO), gagna 3-1. Daniël de Ridder marqua un doublé en première mi-temps, mais entre ces deux buts, van Persie égalisa pour les visiteurs. Ryan Babel ajouta un troisième but juste avant le coup de sifflet final.



C’est à partir de ce coup de sifflet que cela a mal tourné, puisque plusieurs douzaines de supporters ont envahi le terrain pour attaquer les jeunes de Feyenoord qui rejoignaient leur vestiaire. Cela n’a duré qu’une minute, mais les assaillants ont eu le temps de s’en prendre sérieusement à Gérard de Nooijer, Danko Lazovic, Robin van Persie et surtout au milieu chilien Jorge Acuña qui est reparti en ambulance, car en plus d’avoir été attaqué au visage, comme tous les autres, il souffrait du cou et des côtes. L’entraîneur de Jeune Feyenoord à quant à lui été menacé au couteau.



Heureusement, plusieurs ajacides se sont portés au secours des victimes, comme les entraîneurs John van’t Schip et Marco van Basten, ainsi que des joueurs dont Daniël de Ridder, élevé au rang de héros par Robin van Persie. Le jeune ailier droit ajacide a en effet protégé le rotterdamois et l’a aidé à rejoindre les vestiaires en sécurité, et le joueur de Feyenoord a été reconnaissant.


Immédiatement, l’entraîneur de Feyenoord 2 accusa l’Ajax et la Police d’avoir « failli ». En fait, 25 stadiers et 10 policiers étaient présents, ce qui est considérablement plus que lors d’un match ordinaire de l’Ajax 2.  Arie van Eijden, directeur général du club, déclara peu après l’incident : « Nous somme profondément honteux du comportement d’une partie de nos supporters. Heureusement, nous avons vu exactement qui ils étaient. » En fait, il était relativement optimiste lors de cette déclaration, puisque personne n’a été arrêté sur le coup et les auteurs de l’agression avait bien planifié leur attaque : ils avaient en effet « fortement conseillé » aux caméramans amateurs d’éteindre leur caméra et de quitter le stade, et ils s’étaient également arrangés pour masquer la caméra de la télé local, AT5, lorsque la quarantaine d’hooligans a envahit le terrain.

Le lendemain, la mairie d’Amsterdam a fait savoir qu’il n’y aurait pas de fête organisée sur la place Leidseplein (lieu où l’Ajax fête traditionnellement ses trophées) si l’Ajax avait remporté le titre dès dimanche dernier, et que si l’Ajax remportait le titre plus tard, la fête serait reconsidérée. Ceci dépend notamment du nombre d’arrestations qu’il y aura d’ici mercredi. Jusqu’à présent, l’Ajax n’a permis l’arrestation que de trois hooligans, mais le club n’espère pas s’arrêter là. Le président du club, John Jaakke, s’est exprimé hier et a notamment déclaré que « ces personnes ne devraient plus jamais avoir le droit de retourner à l’ArenA. » Il a également reconnu que le club avait fait des erreurs et il a indiqué que les membres du F-Side étaient hors de cause. Il a cependant pointé du doigt certains membres du deuxième groupe de supporters, Vak 410.



Ce n’est pas un hasard si ces membres sont suspects. En effet, des membres du Vak 410 ont contacté Feyenoord et le maire de Rotterdam la semaine précédent Feyenoord – Ajax pour leur demander l’autorisation d’apporter une grande bannière de 15x15m dans la tribune des visiteurs. Après avoir répondu aux exigences, à savoir indiquer le contenu de la bannière et la rendre résistante au feu, les supporters ajacides ont obtenu le droit de l’amener au stade. Cependant, en arrivant au stade, la police a indiqué aux supporters que le maire avait changé d’avis et qu’ils n’étaient pas autorisés à rentrer dans le stade avec leur banderole. Ce qui fait qu’ils n’étaient pas vraiment contents d’avoir gaspillé leur temps et leur argent. Ils se seraient donc vengés sur des joueurs… Il faut maintenant s’attendre à des sanctions des différentes autorités et à des représailles de hooligans de Feyenoord. Rafael van der Vaart a déjà embauché un garde du corps après avoir reçu des menaces, et le reste de l’équipe est étroitement surveillé.



Ce n’est pas la première fois qu’un tel incident se produit. Il y a quelques années, des supporters s’en étaient déjà pris au gardien de Feyenoord 2 au Toekomst. C’est ensuite Daniël de Ridder qui a subit les représailles à Rotterdam lorsqu’il jouait encore pour l’Ajax A1. Cependant, c’est la première fois que les attaques sont si violentes...

Auteur : Cédric

Source : Ajax USA

<<< Suivant | Précédent >>>

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017