Prochain Match :
26/11/2017 - 12h30
Ajax - Roda JC Kerkrade
Eredivisie
| Calendrier |
Dernier match :
21/11/2017 - 18h30
Ajax - Borussia Mönchengladbach
2 - 1
Amical
Match Suivant   Match Précédent
3 - 1
Ajax Cape Town   Ajax

Lieu : Athlone Stadium, Le Cap
Date : 14/01/2007 - 15h00
Statut : Terminé
Spectateurs : 7 000
Compétition : Amical
Saison : 2017/2018
Buteurs :
14' 0-1 Babel
64' 1-1 Scott
66' 2-1 Scott
69' 3-1 Paulse

Ajax Cape Town
Vonk (76' Petim)
Allie (79' Moon)
Ngobeni (46' Scott)
Shumana (82' Woodington)
Carelse (67' Paulse)
Bageta (86' Tshinyama)
Mwafulirwa (70' Claasen)
Cale (70' Julius)
Evans
Jagers
Fanteni (55' Siwahla)
Entraîneur :
Muhsin Ertugral
Ajax
Stekelenburg (46' Gentenaar)
Anita (46' Ogararu)
Grygera (46' Maduro)
Vertonghen (46' Vermaelen)
Lindenbergh (46' Emanuelson)
Donald (46' Leonardo)
Perez (46' Krohn-Dehli)
Gabri (46' Sarpong [79' Manucharyan])
De Mul (46' Rosales)
Babel (46' Huntelaar)
Rosenberg (46' Mitea)
Entraîneur :
Henk ten Cate

Résumé :

L’Ajax Cape Town se rappellera de ce dimanche 14 janvier 2007 comme l’un des jours les plus glorieux de la courte histoire du club. Le modeste club satellite sud-africain de l’Ajax Amsterdam a en effet battu sa maison mère lors du troisième match amical entre les deux clubs : 3-1, pour le plus grand bonheur du gardien Hans Vonk, entre autres. Henk ten Cate ne fait radicalement pas partie de ceux là : « Le petit Ajax a battu le grand Ajax. C’est une énorme perte de prestige. Je ne comprend pas pourquoi nous les avons laissés nous écraser aussi facilement. Ils jouaient pour gagner. Pas nous. »

Plus tôt dans la semaine, Ten Cate avait demandé de changer l’horaire de ce match amical, prévu initialement à 16h00 heure locale, en raison des températures élevées en ce moment au Cap : plus de 30°C à ce moment de la journée. L’entraîneur de l’Ajax n’a pas obtenu satisfaction, mais l’équipe d’Amsterdam qui a joué la première mi-temps n’a pas semblé gênée par la chaleur puisqu’elle a complètement maîtrisé l’équipe locale et a joué la plupart du temps en dehors de son camp. Ryan Babel, qui jouait pour la première fois depuis de nombreux mois à la pointe de l’attaque, marqua le seul but de la mi-temps sur un centre de Tom de Mul. En bref, une mi-temps pas très palpitante mais néanmoins relativement correcte.

Henk ten Cate remplaça entièrement son équipe à la mi-temps. Jaap Stam, Wesley Sneijder et Johnny Heitinga, qui s’est blessé cette semaine, sont les seuls à ne pas avoir disputé la rencontre. Ils ont ainsi pu assister du banc de touche à la (énième) disparition soudaine de la concentration de leurs collègues. Les « Urban Warriors » (surnom de l’Ajax CT) ayant laissé leur jeu réservé au vestiaire et commençant à jouer avec cœur, ils ont rapidement mis en difficulté leurs cousins néerlandais. La 64e minute fut ainsi un moment mémorable pour l’Ajax CT, puisque c’est le moment où fut marqué leur premier but de l’histoire contre l’Ajax Amsterdam. Le buteur fut Granwald Scott et son but enflamma le stade et les nombreux supporters présents. Ils eurent d’ailleurs à peine le temps de finir de célébrer ce but que Scott inscrivait un doublé, profitant de ce qu’est en train de devenir une habitude à l’Ajax : une perte de contrôle totale après avoir encaissé un but. Le score après 66 minutes de jeu était donc désormais de 2-1, après un beau une-deux entre le milieu de terrain Mfundo « Hadji » Shumana et le fameux Scott.

Juste après ce but, Nathan Paulse fit sont entrée sur la pelouse et c’est lui qui a définitivement coulé l’Ajax, sur l’un de ses premiers ballons, en marquant de la tête sur un centre de Nazir Allie. A 3-1, Hans Vonk, l’ancien portier de l’Ajax Amsterdam, avait du mal à réaliser : « Hier, pendant notre dernier entraînement, tout le monde semblait nerveux et je pensais que cela irait mal contre l’Ajax. Mais nous les avons mis sous pression d’une superbe manière et nous avons joué avec cœur. C’était ce que nous voulions tous. (…) Granwald Scoot n’était pratiquement jamais dans l’équipe ces six derniers mois. A un moment en seconde mi-temps presque tous nos joueurs étaient des adolescents. Et après, on bat l’Ajax, 3-1… Quand le second but fut dedans, je me suis dit : ce n’est pas possible. Mais nous l’avons fait. »

« Ai-je besoin de dire que l’équipe de la seconde mi-temps fut plus mauvaise que celle de la première ? » déclara pour sa part Ten Cate. « Je n’avais pas prévu que la différence serait aussi grande. L’équipe de la première période et celle de la deuxième semblait de qualité similaire. Ce résultat m’ennuie vraiment parce que j’avais un si bon sentiment à propos de cette semaine. Nous avons fait du bon travail cette semaine et nous nous sommes bien entraînés. Je voulais vraiment finir cette semaine en beauté. »

Malgré ce résultat, Ten Cate était quand même satisfait de quelques rares joueurs. Pendant toute la semaine, Ten Cate a été impressionné par Mitchell Donald, un jeune joueur de l’Ajax A1 et un des trois stagiaires du centre de formation, en compagnie de Vurnon Anita et Jeffrey Sarpong. Ten Cate n’a eu des mots sympathiques que pour un joueur en seconde mi-temps : Leonardo, la nouvelle recrue qui disputait son premier match à l’Ajax. « Il a été menaçant plusieurs fois. » Ten Cate fut plus critique à propos d’Huntelaar, qui a donné pas mal de travail aux juges de touche en étant constamment hors-jeu. Le fait que Babel ait joué avant-centre et les (timides) louanges de Ten Cate à propos de Leonardo n’ont fait qu’enfler les rumeurs aux Pays-Bas comme quoi Huntelaar serait en difficulté pour garder sa place de n°9. Le journaliste Hugo Borst a même affirmé que Ten Cate titulariserait Babel et Leonardo pour le premier match de championnat de l’année, à domicile contre le FC Utrecht le 21 janvier, et qu’Huntelaar serait sur le banc.

On verra bien. En attendant, la visite des amstellodamois au Cap restera mémorable pour le club satellite, comme l’a encore démontré son directeur, John Comitis : « C’était la troisième fois que nous jouions l’Ajax. La première fois ils nous ont battu 5-0, la deuxième fois 3-0, et maintenant nous les avons battus pour la première fois. Cela veut dire quelque chose quant aux progrès que réalise ce club. Nous croyons en ce que nous faisons, malgré notre faible budget. »

L’Ajax Cape Town pourra continuer à se développer dans son nouveau stade, le Philippi Stadium, qui va être construit avec l’aide d’Amsterdam dans la banlieue noire de la métropole du Cap. Le football n’intéresse pas vraiment la population blanche du Cap, si bien que depuis sa création en 1999, l’Ajax Cape Town a été un club « noir », dans une banlieue « blanche ». Avec l’aide de son homologue d’Amsterdam, l’Ajax Cape Town sera bientôt situé plus près de ses supporters, au milieu des gens passionnés de football. L’Ajax a aussi des plans pour différents projets sociaux, comme une école pour les enfants du quartier.

Pour rappel, l’Ajax Cape Town a été fondé en 1999, lorsque les clubs Seven Stars et Cape Town Spurs ont fusionné et ont signé un partenariat avec l’Ajax Amsterdam. Depuis 8 ans, peu de sud-africains ont rejoint l’Amsterdam ArenA. Steven Pienaar l’a fait, mais les recruteurs de l’Ajax l’avait découvert avant la création de l’Ajax CT. L’été dernier, l’Ajax a engagé l’attaquant Stanton Lewis, qui joue actuellement avec Jong Ajax. « Jusqu’à maintenant, il a été décevant, » a déclaré ce mois-ci le directeur technique de l’Ajax, Martin van Geel.

On peut donc conclure que l’Ajax Cape Town n’a pas encore apporté autant de talents qu’Amsterdam l’espérait. Mais ce club satellite ne coûte pas énormément d’argent non plus. Lors de leurs dernières visites à Ikamva, l’équivalent sud-africain du Toekomst, le centre de formation de l’Ajax Amsterdam, les dirigeants amstellodamois ont été impressionnés par le professionnalisme du programme de formation. Le directeur général de l’Ajax, Maarten Fontein, déclare à ce propos : « Il y a actuellement quelques très bons joueurs au centre de formation de l’Ajax Cape Town. Nous prévoyons que les premiers d’entre eux arriveront à Amsterdam dans environ deux ans. Le partenariat fonctionne. »

Malgré cette défaite lors du seul match amical de cette trêve hivernale, l’Ajax a passé une bonne semaine en Afrique du Sud. Le camp d’entraînement a été excellent, les rencontres avec les dirigeants de l’Ajax Cape Town positives, et au passage, les joueurs ont appris un ou deux trucs, et pas forcément par rapport au football. Lors de leur visite du Cap, ils ont découvert ce qu’était la véritable pauvreté. Ils ont aussi visité, entre autres, la petite prison de Robben Island, où un certain Nelson Mandela a passé 27 ans de sa vie pour avoir « commis le crime » d’être noir et d’avoir une opinion. Les amstellodamois furent grandement impressionnés par cette visite. Si cette semaine en Afrique du Sud ne les a peut-être pas fait progresser en tant que footballeur, ils en reviendront (mercredi) certainement au moins grandis en tant qu’être humain. Cédric (Source : Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017