Prochain Match :
18/11/2017 - 20h45
NAC Breda - Ajax
Eredivisie
| Calendrier |
Dernier match :
05/11/2017 - 14h30
Ajax - FC Utrecht
1 - 2
Eredivisie
Match Suivant   Match Précédent
4 - 0
Bayern Munich   Ajax

Lieu : Olympiastadion, Munich
Date : 28/09/2004 - 20h45
Statut : Terminé
Spectateurs : 45 000
Compétition : Ligue des Champions - Première Phase
Saison : 2017/2018
Arbitre : Sars
Buteurs :
28' 1-0 Makaay
45' 2-0 Makaay
52' 3-0 Makaay
55' 4-0 Ze Roberto

Bayern Munich
Kahn
Kuffour
Lucio
Linke
Salihamidzic
Hargreaves
Frings
Ballack
Ze Roberto
Pizarro (58' Deisler)
Makaay
Entraîneur :
Felix Magath
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
20' Salihamidzic
33' Obodai
36' Ballack
54' Sneijder

Ajax
Lobont
Heitinga (64' Escudé)
De Jong
Grygera
Obodai
Sneijder
Galásek (52' Mitea)
Maxwell
Van der Vaart
Sonck
Rosales (70' De Ridder)
Entraîneur :
Koeman

Résumé :

Une conclusion cinglante peut d’hors et déjà être tirée après seulement 2 matches : l’Ajax n’est pas assez bon pour réaliser un parcours remarquable en Ligue des Champions. Le Bayern de Munich l’a prouvé en infligeant à l’Ajax sa pire défaite en coupe d’Europe depuis 1980-1981 (5-1...au Bayern). Les Ajacides furent inexistants en attaque, battus au centre du jeu et fébriles en défense. Les Allemands ont surclassés l’Ajax dans tous les secteurs. Le seul Néerlandais de la pelouse ayant réalisé un match de classe internationale ne fut autre que Roy Makaay, marquant 3 buts lors de cette défaite cuisante : 4-0.

Parlons d’abord des bons moments de l’Ajax. Il y en eut 2 : après 14 minutes, une des seules attaques valables de l’Ajax fut construite par Sonck qui parcourut le flanc droit et centra pour van der Vaart, qui arriva un rien trop court. Le second danger eut lieu à la 67 ième, avec un tir de la droite de van der Vaart, sauvé de justesse par Kahn. Dernière chose à retenir concernant le jeu ajacied, une passe en profondeur intéressante pour Rosales qui, filant au but, fut stoppé net par Salihamidzic, ce dernier étant heureux de ne recevoir qu’un carton jaune…
L’Ajax fit illusion pendant les 25 premières minutes, mais même alors les visités auraient pu marquer 2 buts : Grygera remit trop mollement de la tête vers Lobont, ce dont Pizarro faillit profiter, d’autre part, Zé Roberto et Ballack tentèrent leur chance avec respectivement une frappe non-cadrée et un arrêt de Lobont.

La tragédie commença vraiment à la 28ième, quand une longue balle d’Hargreave surmonta toute la défense de l’Ajax (où était Heitinga qui est censé couvrir ?) et atterrit dans les pieds de Makaay qui ouvrit le score par une superbe reprise, en-dehors du rectangle, dans la lucarne de Lobont.
Ce but fut un coup de massue pour l’Ajax, qui finit péniblement la première mi-temps sans jamais laisser l’impression de pouvoir égaliser ou même réagir. Pire, Makaay doubla le score avant le repos, reprenant de la tête un coup franc venu de la droite : 2-0.

Koeman ne trouva pas les mots justes pendant la mi-temps : les 15 premières minutes de la reprise furent dramatiques. Après 7 minutes, Pizarro réussit à se présenter devant Lobont, le dribbla et fut ensuite mis au tapis par ce dernier : carte jaune et penalty. Makaay pour le 3-0.

Le quatrième but suivit juste après, via une superbe action collective du Bayern dont les Ajacieds furent spectateurs : combinaison rapide entre Pizarro, Kuffour et Makaay, offrant l’assist à Zé Roberto isolé au point de penalty : 4-0. La défense de l’Ajax était simplement ridicule, si bien qu’une défaite historique semblait dans l’air, 6, 7-0 ?

Finalement, le score ne changea plus, uniquement car le Bayern semblait repu et joua la fin de match au petit trot, « autorisant » l’Ajax a faire circuler le ballon sans aucun danger. Un peu comme lors du match contre la Juventus, l’Ajax donnait l’impression de pouvoir jouer des heures sans jamais marquer.

Mathématiquement, il reste un espoir de qualification au second tour de la Ligue des Champions. Un carton plein lors des 2 matches contre le Maccabi Tel-Aviv remettrait l’Ajax en course. En théorie seulement car dans les faits, l’Ajax a joué 180 minutes contre la Juventus et le Bayern sans marquer. Ce n’est pas tant le 0/6 qui ne laisse que peu d’espoir, mais surtout la manière. Un malaise bien résumé par les chants des 3000 supporters en Allemagne : « pourquoi ne pas les vendre tous ? », « tout le monde a un attaquant, sauf nous » et bien sûr « Zlaaatan ! Zlaaatan ! ».
La conclusion réaliste de Koeman : « on doit à présent se concentrer afin de poursuivre en coupe de l’UEFA ».

Ghost Dog (Source : Ajax Netwerk & Ajax USA)

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017