Prochain Match :
24/09/2017 - 14h30
Ajax - Vitesse
Eredivisie
| Calendrier |
Dernier match :
20/09/2017 - 18h30
SVV Scheveningen - Ajax
1 - 5
Coupe KNVB
Match Suivant   Match Précédent
0 - 1
NEC   Ajax

Lieu : De Goffert, Nijmegen
Date : 13/03/2005 - 12h30
Statut : Terminé
Compétition : Eredivisie
Saison : 2017/2018
Buteurs :
51' 0-1 Maduro

NEC
Gentenaar
Ebbinge
Nalbantoglu
Wielaert
Leiwakabassy
Tininho
Van der Doelen (67' Van den Eede)
Wisgerhof
Barreto
Denneboom
Niedzielan
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
Wielaert
Barreto
De Jong

Ajax
Stekelenburg (68' Lobont)
De Jong
Trabelsi
Escudé
Heitinga (C. )
Maxwell
Maduro
Sneijder (80' Lindgren)
Rosales (70' De Ridder)
Boukhari
Charisteas

Résumé :

Les deux equipes se présentent sur le terrain dans un 4-3-3 classique, Maduro est encore titulaire à la récupération côté Ajax alors que De Jong démarre le match arrière gauche.

La première occasion est pour Boukhari qui, en excellente position, manque complètement sa frappe. Nimègue réagit et place à plusieurs reprises des frappes qui manquent de précision. Sur l’une d’elles, Escudé revient en catastrophe et dégage le ballon le plus loin possible. Quelques minutes après cette occasion, De Jong passe complètement au travers côté gauche, sur la frappe qui suit, Stekelenburg sauve son camp.

L’Ajax n’est pas dans son assiette et subit. Un nouveau tir de Barreto, intenable, est arrêté par Stekelenburg, impérial jusque là. Puis De Jong perd un ballon côté gauche, le centre-tir de Denneboom passe devant le but sans trouver de coéquipier démarqué. L’Ajax a eu très chaud et, comme à Auxerre quelques semaines plus tôt, se montre incapable de créer du jeu et de sortir de son camp. Le mal est profond.

Juste avant la mi-temps, l’Ajax va enfin se créer une occasion digne de ce nom sur une combinaison Trabelsi-Charisteas-Trabelsi, le Tunisien place une reprise de volée repoussée en catastrophe par Gentenaar. C’est le seul petit éclair de génie des joueurs d’Amsterdam durant ces 45 premières minutes.

La 2eme mi-temps démarre de meilleure façon pour l’Ajax, chaque joueur ayant du se faire secouer à la mi-temps. Ainsi, Maxwell place la première frappe au but, de peu à côté. 2 minutes plus tard, Trabelsi, lancé par Sneijder, place une accélération côté droit, entre dans la surface et bute sur un défenseur, le champion d'Afrique s’ecroule habilement et l’arbitre siffle pénalty à la grande colère des joueurs et du public de Nimègue. Les ralentis sont clairs : il y a bien faute mais Trabelsi est allé s’encastrer malicieusement dans le défenseur local. Le pénalty, tiré par Sneijder est repoussé par Gentenaar puis repris par Maxwell, un défenseur sauve sur la ligne et Maduro pousse la balle au fond des filets (0-1, 51eme minute).

Nimègue réagit sur coup de pied arrêté et sur l’un d’eux, Stekelenburg passe au travers, le NEC marque mais l’arbitre refuse le but pour une fausse sur le gardien de l’Ajax. Une décison contestable et un arbitrage clément pour le club de la capitale. Dans la foulée, Denneboom se jette sur un ballon chaud en profondeur, Stekelenburg fait de même et les deux joueurs se rentrent dedans. Le choc est saisissant et rappelle l’action Schumacher/Baptiston du Mondial 82. Cette fois ci, c’est le gardien de l’Ajax qui est K.O et sort sur une civière en ayant perdu connaissance. Il reprendra ses esprits plus tard mais tout le monde a eu très peur sur ce coup là.

NEC poursuit sa domination comme s’il jouait contre une équipe de bas de tableau. Barreto contrôle la balle dans la surface, Escudé pousse très légèrement le joueur dans le dos, celui-ci s’ecroule et obtient ce qu’il cherchait : le pénalty. Lobont jaillit sur son côté droit et détourne le pénalty avec brio, chaleureusement félicité par tous ses coéquipiers. La fin du match est encore et toujours en faveur de Nimègue, De Jong sauve même sur sa ligne à la dernière minute.

L’Ajax gagne les 3 pts au terme d’un match où il aura subit les ¾ du temps. Pas très rassurant avant le choc face au PSV.

joh, lundi 14 mars 2005, 10h15

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017