Prochain Match :
17/12/2017 - 14h30
AZ - Ajax
Eredivisie
| Calendrier |
Dernier match :
14/12/2017 - 20h45
Ajax - Excelsior
3 - 1
Eredivisie

Rétrospective : Danny Blind entraîneur

Actualité : Samedi 13 mai 2006 - 10h46

Même si la saison n’est pas encore tout à fait terminée, il est temps de faire quelques rétrospectives sur ceux qui vont quitter l’Ajax le 31 juin 2006. On va tout d’abord commencer par l’actualité : Danny Blind, dont on ne sait pas encore s’il va occuper une autre fonction à l’Ajax ou aller entraîner un autre club. Dix-sept jours après la démission de Ronald Koeman, l’Ajax a présenté Danny Blind, légende vivante et héros des supporters amstellodamois, comme nouvel entraîneur de l’Ajax. C’était le 14 mars 2005. Blind, avec comme seuls bagages son expérience de joueur, son diplôme d’entraîneur et son expérience à la tête de l’Ajax A1, avait comme lourde tâche de reprendre une équipe bien mal en point. L’Ajax venait de se faire éliminer de la Coupe de l’UEFA par Auxerre, était troisième du championnat, 8 points derrière le PSV et à 4 points d’AZ. Le premier match de Danny Blind sur le banc de l’Ajax 1 fut un cauchemar. Il serait difficile de le tenir comme responsable : après seulement quelques entraînements avec son nouvel entraîneur, l’Ajax devait accueillir le PSV. Résultat : 4-0, plus grosse défaite de l’Ajax à domicile en Eredivisie.

Cependant, lors des neuf derniers matchs de la saison 2004-2005, Blind a réussi à donner à l’équipe un nouvel élan. Après des victoires spectaculaires contre AZ et Feyenoord, adversaires directs pour la place en Ligue des Champions, l’Ajax a réussit à terminer à la deuxième place pour ainsi sauver plus ou moins la saison. Durant l’été 2005, après les deux mois de « roue libre », Blind pouvait commencer à construire son équipe. Il a recruté Markus Rosenberg, Olaf Lindenbergh puis Juanfran en prêt. Thomas Vermaelen, qui était prêté au RKC, intégrait quant à lui définitivement l’Ajax 1.

Le début de la saison 2005-2006, la première saison complète de Blind, fut prometteur. Après une victoire en Supercoupe contre le PSV, l’équipe se qualifia pour la phase de groupe de la Ligue des Champions en éliminant Brøndby, et, surtout en septembre, jouait un football d’une qualité rarement vue les saisons précédentes. Blind semblait avoir la vraie vision de l’Ajax. Il semblait avoir le plan que Ronald Koeman n’avait pas.

Mais tout est rapidement parti complètement de travers. A la fin de mois de septembre et en octore, l’Ajax perdit six points en trois matchs à domicile et ne marqua pas pendant 440 minutes de jeu. Après la défaite du 27 novembre contre le FC Utrecht, l’Ajax était neuvième de l’Eredivisie….

En décembre, Danny Blind décida de se tourner vers une formation en 4-4-2, ce qui était impensable en début de saison. L’Ajax s’est amélioré légèrement, a remporté 4 matchs de championnat d’affilés mais termina l’année sur une lourde défaite à Heerenveen, 4-2. Le seul point positif de cette première moitié de saison fut la facile qualification de l’Ajax pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. L’Ajax a certes fini derrière Arsenal, mais avait une avance confortable sur Thoune et le Sparta Prague.

La seconde partie de la saison n’allait hélas pas être bien meilleure. En Ligue des Champions, l’Ajax n’a fait illusion que pendant les 45 premières minutes des huitièmes des finales contre l’Inter, et s’est incliné au final 3-2. En Eredivisie, après un match nul contre NEC (1-1) et une victoire plutôt chanceuse contre le FC Twente, l’Ajax a perdu de manière très embarrassante à l’ArenA le 29 janvier 2006 contre Utrecht, 4-1. L’Ajax était septième au classement. Les choses ont cependant changé, mais pas forcément grâce à Danny Blind ou un retour en forme de l’Ajax. Le responsable n’est autre que Klaas-Jan Huntelaar, arrivé pendant l’hiver en provenance d’Heerenveen. Avec 16 buts marqués en une demi-saison, il est grandement responsable du fait que l’Ajax ait terminé finalement à la quatrième place, qualificative pour les play-offs. Néanmoins, l’Ajax a au total perdu 10 matchs en Eredivisie, soit autant que lors de la pire saison de l’Ajax en Eredivisie (1964-1965).

Presque tous les journalistes étaient convaincus que Blind allait être limogé à la fin de la saison, peu importe le résultat des play-offs. La situation devint cependant un peu plus compliquée avec la victoire inoubliable de l’Ajax sur Feyenoord lors du premier tour (7-2 sur l’ensemble des deux matchs) et la victoire finale en play-off contre Groningen. Deux autres buts de Huntelaar permirent à l’Ajax de remporter aussi la Gatorade Cup, si bien que Danny Blind a été remercié après avoir remporté deux trophées, le Trophée Johan Cruijff et la Gatorade Cup, ainsi qu’un billet pour le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions.  Après sa carrière de joueur, Blind n’a donc pas autant connut le succès qu’auparavant dans le club qu’il aime tant. Il a maintenant été limogé deux fois. Une fois en tant que directeur de la « politique des joueurs », à la fin de la saison 1999-2000, et une fois en tant qu’entraîneur. A chaque fois, Blind était confiant en début de saison, mais les résultats n’ont pas été à la hauteur des espérances. Danny Blind n’en reste cependant pas moins un vrai icône de l’Ajax, vénéré par les supporters et toujours respectés par ses joueurs.

Auteur : Cédric

Source : Ajax USA

<<< Suivant | Précédent >>>

Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2017