Dernier match :
15/05/2022 - 14h30
Vitesse - Ajax
2 - 2
Eredivisie
Match Suivant   Match Précédent
1 - 2
PSV   Ajax

Lieu : Philips Stadion, Eindhoven
Date : 23/01/2022 - 14h30
Statut : Terminé
Spectateurs : 0
Compétition : Eredivisie
Saison : 2021/2022
Arbitre : Danny Makkelie
Buteurs :
34' 0-1 Brobbey
53' 1-1 Götze
74' 1-2 Mazraoui

PSV
Drommel
Teze
Boscagli
Obispo
Mauro Júnior
Gutièrrez (87' Vertessen)
Veerman (87' Zahavi)
Van Ginkel (63' Mwene)
Dōan (87' Bruma)
Götze
Gakpo
Entraîneur :
Roger Schmidt
Cartons Jaunes Cartons jaunes :
24' Álvarez
27' Obispo
(50' Schmidt)
79' Mauro Júnior
82' Gutièrrez

Ajax
Pasveer
Mazraoui (91' Rensch)
Timber
Martínez
Blind
Álvarez
Berghuis
Gravenberch (70' Klaassen)
Antony
Brobbey (36' Danilo)
Tadić (C.)
Entraîneur :
Erik ten Hag

Résumé :

On est seulement fin janvier et l'Ajax a donc remporté deux des trois matchs les plus compliqués de cette seconde moitié de saison. Il reste des déplacements périlleux (AZ notamment), et cette saison l'Ajax est curieusement jusqu'ici plus mauvais à domicile qu'à l'extérieur, donc ça ne présage pas grand chose de l'avenir, mais avec la victoire chez le FC Utrecht la semaine dernière et ce succès chez le PSV aujourd'hui, cela fait deux gros obstacles de passés.

Toujours sans Haller qui continue la CAN, Erik ten Hag a reconduit le 11 victorieux de dimanche dernier, donc avec Brobbey en pointe. Et cela a donné le match souvent attendu avec le PSV, particulièrement en première mi-temps : les joueurs locaux (sans même un avant-centre) déjouent, tandis que l'Ajax est bien seul à essayer de proposer quelque chose, le tout dans une ambiance tendue et loin d'être fair-play. Mais sans bien jouer ni grandes inspirations, cela n'a pas donné grand chose pour les amstellodamois, à part une barre transversale trouvée par Álvarez suite à un coup-franc de Berghuis (27'). Jusqu'à ce que finalement le flanc gauche sorte un peu sa spéciale, avec un débordement le long de la ligne et un centre merveilleux de Tadić qui comme contre Utrecht a trouvé Brobbey de la tête : 0-1, à 10 minutes de la pause.

Et déjà la dernière action du jeune buteur : blessé au genou quelques minutes avant lors d'un choc, Brobbey a fait un dernier effort sur ce but qu'il a à peine pu célébrer. Danilo l'a remplacé dans la foulée. On ne sait pas si c'est ce changement ou si c'est le but, mais le PSV s'est décidé à jouer un peu sur la fin de cette mi-temps et l'Ajax en a finalement souffert à défaut de pouvoir exploiter les espaces. Mais pas non plus de quoi trembler ni rendre ce match attrayant.

Si la seconde mi-temps a été plus animée et ouverte, ce ne fut pas non plus ce qu'on était en droit d'attendre d'un tel match opposant le leader à son dauphin. Même mené, le PSV ne s'est pas montré particulièrement entreprenant sur le début de la période tandis que l'Ajax a peiné à briller. Mais comme le veut l'expression, et comme souvent avec les équipes sur la défensive, sur un malentendu ça peut marcher : le PSV a profité d'une rare erreur de Jurrïen Timber, une passe ratée, pour prendre la défense en défaut. En bénéficiant de la couverture hasardeuse d'Álvarez, Götze a pu se retrouver en position idéale au point de penalty pour battre Pasveer. Le gardien vétéran n'a donc pas réussi à garder son but inviolé un 9e match à l'extérieur de suite. Cinquième but encaissé en 20 matchs, ça reste raisonnable...

Célébration teintée d'inquiétude avec l'intervention du VAR...

A partir de là l'Ajax s'est fait plus menaçant, jusqu'à la très discutée 74e minute voyant une belle action des lanciers se conclure par une belle frappe de Mazraoui, du gauche en plus, se loger sous la lucarne. Problème : au départ de l'action, Blind a sacrément fleurté avec la ligne de touche. Le VAR a pris plusieurs minutes pour analyser les images et conclure qu'il n'était finalement pas possible de statuer que la balle avait entièrement franchi la ligne. Une décision polémique, qui vaudra à Roger Schmidt, l'entraîneur du PSV, de figurer pour longtemps au panthéon des plus grands frustrés d'Eindhoven avec quelques sorties au sujet de l'arbitrage pendant et après le match qui valent le détour : "Donnez leur la coupe aujourd'hui", "Après 6 matchs contre l'Ajax je sais que toutes les décisions 50-50 sont pour l'Ajax. Je ne veux pas me plaindre mais ce n'est pas équilibré."

Sa tactique défensive n'étant pas récompensée, l'entraîneur du PSV s'est résolu à faire des changements offensifs en toute fin de match, mais il aura fallu quasiment attendre la fin des 10 minutes (!) d'arrêts de jeu pour que la défense ajacide soit vraiment mise sous pression. La faute notamment à quelques occasions non converties par l'Ajax qui n'a donc pas réussi à plier le match, dont un contre avec une frappe de Danilo stoppée par Drommel.

C'est donc une victoire nettement moins éclatante que le 5-0 plus tôt dans la saison, mais c'est la première à Eindhoven depuis 2016, la première pour Ten Hag avec l'Ajax, et elle est très précieuse puisqu'elle permet aux ajacides reprendre la tête du classement avec 2 points d'avance sur son adversaire. Si l'Ajax est champion avec peu de points d'avance sur le PSV, nulle doute qu'on entendra encore parler du but de Mazraoui du côté d'Eindhoven !

Vidéos


Site non-officiel - www.ajaxenfrance.com - Tous droits réservés - © Ajax en France 2000-2022